Bonne nouvelle. L’Hexagone confirme sa première place en Europe en matière d’investissements étrangers dans l’industrie, selon le cabinet EY.


La French Fab démarre l'année 2020 en beauté ! Selon le deuxième Baromètre de l’attractivité industrielle de la France, la France reste la destination européenne n°1 pour les investissements étrangers dans l’industrie. Publiée cette semaine par le cabinet EY, l’étude révèle que l’Hexagone a attiré, en 2018, 339 projets d’implantation ou d’extension d’unités de production industrielle à capitaux étrangers, devançant largement la Turquie (203 projets), l’Allemagne (152 projets) et le Royaume-Uni (140).

Les fers de lance de l'industrie françaises

Au cœur de cette belle performance : l’aéronautique et le spatial, le naval, la pharmacie. Ces filières exportatrices séduisent en effet des sous-traitants et des partenaires, « dont un grand nombre d’entreprises à capitaux étrangers », qui viennent produire en France et s’inscrivent dans la supply chain de fleurons tels qu’Airbus, EDF, Danone et Sanofi, relève le cabinet.

Les territoires les plus attractifs ? Les Hauts-de-France, le Grand Est et l’Auvergne Rhône-Alpes : ces régions captent à elles seules 45 % des décisions d’investissement.

Enfin, même s’ils se montrent prudents face aux incertitudes internationales, 70 % des dirigeants étrangers interrogés se disent confiants dans l’avenir de l’industrie française. De quoi tordre le cou aux a priori sur la compétitivité des industriels tricolores… et renforcer l’optimisme du coq bleu.

A lire aussi :