Quoi de neuf dans l’Industrie cette semaine ? L’Insee a fait évoluer ses critères pour jauger l’économie… Et le poids du secteur industriel en est renforcé.  

Bonne nouvelle pour l’industrie tricolore : son poids au sein de l’économie française est plus fort qu’on ne l'imaginait ! C’est ce qui ressort de l’édition 2019 de l’étude « Les entreprises en France », dévoilée le 3 décembre dernier par l’Insee. L’industrie emploie plus d’un quart des salariés et se taille une part de choix dans les exportations.  

Pour dresser la photographie statistique des secteurs de production en France, l’institut national de la statistique et des études économiques (Insee) est en effet passé d’une notion juridique à une définition économique de l’entreprise, telle que donnée par la loi de modernisation de l’économie de 2008. Autrement dit, auparavant, l’organisme considérait toutes les unités légales comme des entreprises distinctes ; désormais, il comptabilise les entreprises organisées en groupe. 

L’industrie française, très tournée vers l’international  

Cette prise en compte de l’ensemble des filiales d’une entreprise industrielle fait donc automatiquement bondir les effectifs salariés dans l’industrie à 26 %, contre 23 % selon l’ancienne approche. La photographie de l'Insee révèle également que les entreprises industrielles sont fortement tournées vers les marchés internationaux… Leur chiffre d’affaires à l’export grimpe à 65 % des exportations totales, soit six points de plus (59 %) comparé aux anciennes statistiques. De quoi porter un nouveau regard sur la place de l’industrie dans notre économie… 

A lire aussi : 

Industreet : l'école qui forme les jeunes décrocheurs à l'industrie du futur 

Big data, IA et nouvelles technologies émergent dans l'industrie navale