La start-up aquitaine a conçu un aéronef de petite taille en deux modes – électrique et hybride-électrique - destiné à des vols jusqu’à 1200 kilomètres. Baptisé Cassio, il sera produit sur une chaîne d’assemblage dans le sud-ouest de la France avec l’objectif de premières livraisons début 2023. [FABuleuses Régions]

Cassio entre en piste ! Développé par la start-up VoltAero depuis 2017, ce petit avion à propulsion hybride-électrique devrait effectuer son premier vol officiel en septembre prochain dans le sud-ouest de la France. Une étape importante pour la jeune pousse, basée à l’aéroport de Royan-Médis, qui a entrepris de repousser les frontières des capacités de l’aviation électrique. Celle-ci a commencé à se développer il y a près de quinze ans, d’abord avec Cri-Cri, un petit bimoteur de voltige électrique, puis E-Fan, un prototype d’avion à propulsion électrique, tous les deux conçus par Airbus. Quand le groupe a décidé d’arrêter le projet, Jean Botti, ex-directeur de l’innovation chez Airbus Group Innovations, a fondé VoltAero, embarquant dans l’aventure plusieurs anciens du géant aéronautique : Didier Esteyne, qui avait créé Cri-Cri de même que E-Fan et effectué le vol historique au-dessus de la Manche en 2015, ainsi que Marina Evans, la responsable d’Airbus Innovations en Russie.

La promesse de l’aube d’un ciel plus vert 

« E-Fan d’Airbus était un petit avion électrique pour les écoles de pilotage, avec une capacité de 60 kW. Notre Cassio, lui, peut comporter jusqu’à dix places et dispose d’une capacité jusqu’à 600 kW », analyse Jean Botti, PDG de la start-up charentaise. Équipé de moteurs électriques fournis par Safran, Cassio peut déployer ses ailes en deux modes, en fonction de la distance à parcourir. « Pour les voyages en-dessous de 200 km, il peut voler en tout électrique, tandis que le moteur thermique lui sert de sécurité. À partir de 200 km, et jusqu’à 1200 km, on peut l’utiliser en mode hybride avec de la recharge en vol », détaille le patron de la pépite aquitaine.

De fait, avec son avion électrique-hybride, VoltAero entend bien s’inscrire dans l’émergence d’une aviation plus verte, voulue par les autorités qui ont récemment fixé à la filière une feuille de route environnementale ambitieuse. « Si on utilise Cassio pour les petites distances, inférieures à 200 km, les économies par rapport à un avion du même style seraient de 241 tonnes de CO2 par an pour une utilisation de 300 heures. Autrement dit, un millier d’avions de ce type en circulation équivaudrait à une économie de 241 000 tonnes de CO2 par an », avance Jean Botti. En outre, « notre avion sera compatible biocarburants et nous envisageons également à terme de concevoir un avion à hydrogène ».

En ligne de mire : les vols commerciaux régionaux

VoltAreo, qui pour l’heure a mis au point trois versions de son aéronef - à quatre, à six, ou encore à dix sièges – prévoit de démarrer prochainement leur production en Nouvelle-Aquitaine pour les premières mises en service début 2023. En ligne de mire, notamment, une utilisation régionale, à partir de petits aéroports régionaux, par des entreprises ou des propriétaires privés. D’autres usages, tels que l’évacuation sanitaire ou la livraison de colis, sont également proposés.

Un concept qui commence à séduire les premiers clients : la pépite tricolore, soutenue en particulier par la Région Nouvelle-Aquitaine, a récemment annoncé une coopération avec la compagnie KinectAir qui développe un réseau de vols à la demande via une application dopée à l’intelligence artificielle. Les avions Cassio ont ainsi vocation à être intégrés dans l’infrastructure court-courrier de la start-up américaine. VoltAero mise par ailleurs sur le potentiel des liaisons non desservies par le TGV, et se tient prête à saisir au vol différentes opportunités, dans le ciel international comme français, pour déployer ses ailes …

 

Cassio en chiffres

Autonomie : 3,5 heures

Distance franchissable : 1200 km

Vitesse de croisière : 360 km/h

Capacité : 4 à 10 sièges

 

A lire aussi : Aéronautique : 15 milliards d'euros pour soutenir la filière et fabriquer le premier avion zéro carbone

[Fabuleuses Régions] : Découvrez aussi l'histoire de Bohin, le dernier fabricant d'aiguilles à coudre