Toutes les semaines, le Coq Bleu interroge les plus jeunes sur un terme lié au secteur industriel. Découvrez l’UGV, le mot de la semaine à (re)découvrir !

 

Alors non, l’UGV ne signifie pas « Union Générale Viticole », ni « Usage Général Virtuel » et encore moins « Ultra Garage à Vélo » comme suggéré dans ce micro-trottoir.  

 

 

Certains des jeunes interrogés n’étaient pas loin de la réalité en parlant de « Grande Vitesse » ! L’UGV désigne l’Usinage à Grande Vitesse. Et cette fois-ci, pas de double sens (contrairement au BIM ou au Jumeau Numérique…), on parle bien d’un procédé d’usinage plus rapide.  

Pour ceux qui ont séché leurs cours de technologie au collège, petit rappel sur la définition de l’usinage offert par notre meilleur(e) ami(e) Larousse : "usinage : action d’usiner, le fait de soumettre une pièce à l'action d'une ou de plusieurs machines-outils, essentiellement dans le cas où cette action consiste en un enlèvement de matière."

Ainsi, un procédé d’usinage est dit « à grande vitesse » lorsque la vitesse de coupe est deux à trois fois plus rapide que celle de l’usinage conventionnel. Particulièrement utilisé dans l’aéronautique, le forgeage et la fonderie, l’UGV assure une meilleure performance technique et économique.  

Bien que ce procédé complexe ait de nombreuses contraintes dans sa mise en place, son usage permet aujourd’hui à nos entreprises d’accélérer vers l’industrie de demain !