Lancé en 2021 avec une première promotion de 18 CEOs, ce club fait partie des initiatives engagées par France Industrie depuis 3 ans pour améliorer l’environnement économique et réglementaire des startups industrielles et les rendre plus visibles au sein de l’écosystème. 

Un objectif clair en ligne de mire, celui de réindustrialiser la France. Dans ce contexte, le club Tech Factory poursuit ses actions avec sa promotion 2022 en accentuant les rencontres privilégiées entre CEOs de startups et dirigeants de grandes entreprises industrielles. Santé, agriculture, mobilité, énergies, technologies propres, construction : cette deuxième promotion semble représenter la “diversité” du tissu industriel innovant. « Ce club est l’affirmation que les startups industrielles sont des acteurs à part entière de notre économie française et que l’industrie a besoin d’elles pour réindustrialiser le territoire, générer de l’innovation de rupture, et répondre aux défis sociétaux et environnementaux de notre époque. Ce club c’est aussi un moyen de concrétiser un pontage entre French Tech et French Fab » indique Alexandre Saubot, Président de France Industrie. 

Lever les freins au développement des startups technologiques françaises

Fort de 41 startups, le club Tech Factory se donne 2 missions principales :
– être un laboratoire d’idées permettant d’identifier et de lever les freins au développement des startups industrielles en France et d’émettre des recommandations à destination de l’Etat et des parties prenantes de l’écosystème des startups. 
– renforcer la visibilité des startups industrielles (10% de la FrenchTech) au sein de l’écosystème industriel, en leur offrant la possibilité d’accélérer leurs coopérations avec les partenaires et les 78 membres de France Industrie et d’accéder à de l’information privilégiée. 

Retrouvez la liste des startups industrielles de Tech Factory