Le 2 août dernier, Bruno le Maire, ministre de l’Économie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique a annoncé le lancement de « Rebond Industriel », un dispositif visant à accompagner les territoires confrontés aux mutations de la filière automobile.

100 millions d’euros pour accompagner la filière automobile dans une logique de rebond. C’est la promesse du nouveau dispositif « Rebond Industriel ». Ouvert depuis le 1er août dans le cadre de France 2030, ce dispositif est opéré par la Banque des Territoires pour son volet ingénierie et par Bpifrance pour son volet financement. Il s’adresse tout particulièrement aux filières du transport, et en particulier la filière automobile, fragilisées par la crise sanitaire et les difficultés d’approvisionnement.  

Les mesures concrètes de cette stratégie

Pour faire face au défi majeur de la transition vers le véhicule bas carbone, notamment électrique et à hydrogène, le Gouvernement entend amplifier la transformation de l’industrie automobile au travers d’une stratégie complète d’investissement lourd, aussi bien dans le déploiement des stations de recharges électrique rapide, que dans le transport collectif ou encore dans les nouvelles formes de déplacement.  

Dans ce but, l’appel à manifestation d’intérêt (AMI) « Rebond industriel » de France 2030 vise à accompagner les territoires en les aidant à identifier et accélérer de nouveaux projets industriels créateurs de valeur. Aligné avec les objectifs du programme Territoires d’Industrie, l’AMI « Rebond industriel » repose sur une méthode composée de deux volets :  

  • Le déploiement d’un appui en ingénierie pour les acteurs du territoire sur une durée de trois mois environ pour faciliter l’identification et la concrétisation de nouveaux projets industriels, endogènes et exogènes, pouvant se développer sur le bassin d’emploi ciblé (tous secteurs confondus) et l’élaboration d’une feuille de route de rebond industriel à moyen terme. 
  • Un soutien en subvention et avances remboursables pour les projets industriels détectés et jugés prioritaires, en particulier les projets créateurs d’emplois et concourant à la transition écologique du territoire. 

 

Ouvert depuis le 1er août, la première relève de candidature sera effectuée le 1er octobre 2022 à 12h00 (midi, heure de Paris). 

Adresse de consultation de l’appel à manifestation d’intérêt

Les candidatures doivent être déposées via cette plateforme.