Labellisé Vitrine Industrie du Futur en 2021, c’est avec fierté que l’Usine du Vaudreuil, l’un des principaux sites du segment pharma du Groupe Aptar, a accueilli l’année dernière ce prix qui récompense les entreprises françaises et leurs investissements en faveur de l’industrie du futur.

Leader mondial dans la fabrication de sprays et aérosols pour le marché pharmaceutique, Aptar Pharma s’est vu confronté dans les années 2010 à une recomposition du secteur. Stagnation de la demande, hausse de l’offre, pression accrue sur les prix ; pour ce leader international du secteur il était important de se réinventer en vue de maintenir sa rentabilité et de fidéliser sa clientèle.

L’enjeu de la digitalisation et le recours à la data

« De nos réflexions stratégiques sur le moyen / long terme, il nous est apparu à partir de 2016 que nous faisions face à une transformation du paysage pharmaceutique. Pour rester compétitif, nous devions obtenir des résultats à court terme », explique Eric Goes, directeur du site du Vaudreuil qui emploie 1100 salariés. L’entreprise doit alors repenser sa stratégie, en donnant la priorité, d’une part au maintien de la rentabilité, d’autre part à la fidélisation de la clientèle ; les solutions pour y parvenir ont supposé une refonte profonde des modes de production de l’entreprise.

« Nous avons beaucoup travaillé sur le management de la performance industrielle avec notamment la mise en place de processus de production digitalisé. » Dans un premier temps, les dirigeants d’Aptar Pharma ont souhaité concentrer leurs efforts sur l’analyse des performances de l’usine, à l’origine de la croissance. « Avant nous passions beaucoup de temps à récolter l’information et moins de temps à agir pour nous améliorer. La digitalisation de nos chaines de production nous a donné accès à l’information en temps réel. ». Si jusqu’à lors les salariés n’avaient pas de retours réguliers sur leurs niveaux de productivité, l’installation de « smart dashboards » au sein même des espaces de travail a très largement contribué à améliorer leur efficacité, principal vecteur de rentabilité.

Eric Goes souligne par ailleurs l’intérêt de la data dans la fidélisation de la clientèle auprès d’Aptar Pharma, « dans un milieu hautement concurrentiel comme celui de la pharma, la connaissance du consommateur, de ses besoins et de ses attentes est primordiale. La donnée nous a réellement permis de renforcer l’intimité qui nous liait à nos clients. »

Les salariés : une richesse à cultiver

Imputable en partie aux transformations digitales et technologiques du site de production, la préservation des marges de l’entreprise n’aurait pas été possible sans la prise en compte des salariés. « Amener de la technologie pour amener de la technologie, nous étions convaincus que ça ne donnerait rien. Dès le début, nous avons souhaité impliquer les salariés, leur montrer l’intérêt de la démarche. ». Concrètement, les espaces de travail ont été repensés de sorte à favoriser la transmission d’informations ; différentes fonctions ont été concentrées dans de mêmes lieux pour plus d’échanges et de transversalité. « Nous sommes devenus collectivement plus efficaces », assure Eric Goes.

Aptar Pharma Le Vaudreuil a également fait évoluer sa politique RH. Les nouveaux métiers induits par l’arrivée de processus digitaux plus complexes n’ont pas nécessairement donné lieu à de nouvelles vagues de recrutement. En effet, Aptar Pharma a souhaité prioriser ses salariés et leur émancipation en leur proposant de suivre des formations en interne. « Nous avions déjà pensé à développer des modules d’apprentissages ludiques et savions qu’un de nos dessinateurs industriels était passionné de jeux vidéo. Il n’était pas totalement satisfait dans son travail, cette réaffectation nous a été incroyablement utile d’une part et lui a permis de retrouver le sens qui manquait à son activité professionnelle d’autre part. »

Une stratégie tournée vers le futur

Si les questions de rentabilité, de fidélisation et de bien-être au travail ont très largement été prises en compte dans la stratégie de l’entreprise, les enjeux environnementaux ont également fait l’objet d’investissements. « Nous avons remplacé un grand nombre de nos équipements par des machines moins énergivores, la réduction de notre consommation énergétique a aussi été un sujet important. »

Ces choix pour le long terme se sont révélés payants à court terme. Eric Goes affirme effectivement que le site d’Aptar Pharma Le Vaudreuil n’a été que très peu impacté par la crise de la covid. « Avec environ 30% de nos effectifs en télétravail, la digitalisation nous a permis de conserver une activité normale. Cela n’aurait pas été possible auparavant. »