Notez-le bien : l'avenir de l'industrie française se joue avec la Deeptech ! Preuve en est avec le lab Mach4 (le Laboratoire de contrôle et virtualisation Machine pour l’Industrie 4.0), le nouveau laboratoire commun de l’université de Poitiers, du CNRS et de la start-up Iteca, inauguré le 7 novembre dernier.

C’est LA bonne nouvelle de ce mois de novembre ! Il y a quelques semaines, l’université de Poitiers, le CNRS et la start-up Iteca révélaient au grand public leur premier laboratoire commun. Son objectif : permettre - grâce à la rencontre entre industrie et startup - de développer des solutions d’assistance à l’humain dans les usines du futur !

En alliant robotique de pointe et réalité virtuelle, le Lab Mach4 (c’est le nom de ce nouveau laboratoire) a pour but de produire des outils d’aide au développement, à la conduite et à la maintenance d’installations de production complexes. Il vise également à fournir des solutions complètes associant la machine et son “jumeau numérique” grâce à un haut degré d’interaction entre les deux modèles et une grande fidélité de représentation du réel.

Rapprocher laboratoires & startups

« C’est la fusion de deux compétences ; robotique-biomécanique d’un côté et IA (Intelligence artificielle) et virtualisation 3D de l’autre, qui nous permet à présent de maîtriser le bas niveau de l’usine (l’usine réelle) et le haut niveau de l’usine (l’usine virtuelle) », explique Jean-Pierre Gazeau, responsable de l'équipe RoBioSS (Robotique Biomécanique Sport Santé).

Ce laboratoire commun s’inscrit également dans une dynamique de développement du territoire en adéquation avec les besoins des industriels locaux. En effet, en associant un laboratoire académique à une entreprise basée à Angoulême, l’université de Poitiers réaffirme son investissement sur le territoire, le tout en pleine cohérence avec la stratégie régionale d’une industrie 4.0.

Une belle initiative qui rapproche encore plus industriels et startups en y associant cette fois-ci la Deeptech !