A l’occasion d’une réunion du Conseil de la Mixité et de l’égalité Professionnelle, Agnès Pannier-Runacher a présenté un guide des bonnes pratiques innovantes en matière d’égalité femmes-hommes dans les entreprises.

« La place des femmes dans l’industrie est un enjeu de société, mais c’est également un enjeu de compétitivité pour nos entreprises ». Dans un édito publié par le Ministère de l’Economie, des Finances et de la Relance, Agnès Pannier-Runacher remet le sujet de la mixité sur la table. La ministre déléguée à l’industrie regrette des résultats « pas assez rapides », malgré de récentes réglementations exigeantes. 

Le constat est sans appel : les femmes représentent moins d’un tiers des effectifs du secteur. « Un chiffre qui stagne depuis 10 ans », souligne-t-elle. Pire encore, elles ne représentent que 15 % des comités exécutifs. « Les femmes dans l’industrie occupent majoritairement des fonctions support et sont souvent exclues de la conception et de la production. Elles restent également peu présentes dans les fonctions de direction. Cette situation doit changer et nous devons y apporter une réponse collective », lance la ministre dans son édito.  

Pour poursuivre l’effort collectif, le Conseil National de l’Industrie a mis en place le 5 mars 2019 un dispositif d’engagement volontaire et collectif sur la parité femmes-hommes : le Conseil de la Mixité et de l’Egalité Professionnelle. Il est composé de représentants du secteur industriel : dirigeants d’entreprises, spécialistes des enjeux RH, représentants syndicaux et représentants des branches professionnelles. 

Le Conseil de la Mixité et de l’Egalité Professionnelle souhaite agir à trois niveaux : 

  • Education et orientation scolaire  
  1. Lutter contre les stéréotypes dès l’enfance  
  1. Faire connaître les carrières techniques et le secteur industriel dès le collège  
  1. Lutter contre les stéréotypes dans l’orientation scolaire  
  • Orientation et formation professionnelle : faciliter l’entrée dans les entreprises du secteur industriel :  
  1. Renforcer la visibilité et l’attractivité de l’industrie pour les profils féminins et pour le grand public  
  1. Encadrer les processus de recrutement, de formation et de promotion  
  1. Former les professionnels des Ressources Humaines et adapter les processus pour offrir les meilleures opportunités à tous sans biais de genre 
  • Gestion des carrières : permettre aux femmes de réaliser pleinement leur potentiel professionnel :  
  1. Assurer un parcours professionnel adéquat aux profils féminins  
  1. Éliminer les écarts de rémunération femmes-hommes 
  1. Assurer un bon niveau de qualité de vie au travail  

A lire aussi : Ces femmes qui vont faire bouger l'industrie