Clap de fin pour le French Fab Tour ! Après une tournée dans toute la France, le coq bleu s’est installé au Ministère de l’Economie et des Finances pour la dernière étape de son tour de France de l’industrie.

Valoriser l’industrie française et le savoir-faire français. Telle était l’ambition du French Fab Tour. Et pour clôturer cette tournée en beauté, le coq bleu a planté sa tente au cœur de
Paris, dans le cadre du OFF de Bpifrance Inno Génération, dans la cour d’honneur du Ministère de l’Economie et des Finances. Retour en image sur cette journée exceptionnelle.

Les temps forts de cette dernière étape

Ouverture de la dernière étape du French Fab Tour

C’est Agnès Pannier-Runacher, Secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Économie et des Finances, qui a inauguré le village French Fab dans la cour du ministère. L’occasion pour elle de présenter sa feuille de route du Conseil de la mixité et de l’égalité professionnelle dans l’industrie.

Les animations et démonstrateurs industriels

Toute la journée, des entreprises industrielles innovantes étaient présentes afin de susciter des vocations et attirer les jeunes talents en faisant la démonstration de la modernité et de la vitalité de l’industrie française.

Exposition photo pour revivre le French Fab Tour

Job dating

Plus de 250 personnes en recherche active et des jeunes diplômés étaient au rendez-vous de 10h à 12h pour découvrir les offres d’emploi et de formation proposées par des industriels.

Déjeuner industriels/étudiants

De 12h30 à 13h30, industriels et étudiants ont pu échanger à bâtons rompus autour d’un déjeuner.

Réunion des ambassadeurs French Fab

En début d’après-midi, les entrepreneurs /ambassadeurs de La French Fab en région se sont réuni pour échanger sur l’avenir de l’industrie au cœur des territoires.

Conférence de clôture

C’est en présence de Bruno Le Maire, ministre de l'Économie et des Finance et d’Agnès Pannier-Runacher, Secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Économie et des Finances que s’est tenue cette conférence de clôture. Le Ministre en a profité pour rappeler que « l’industrie a besoin du talent et de l’énergie de la jeunesse : 50 000 emplois sont actuellement à pourvoir ! »