Teréga est le partenaire du French Fab Tour ! A cette occasion, son Président et Directeur Général Dominique Mockly nous a partagé sa vision des enjeux de l'industrie du futur et les défis à relever pour le secteur industriel.

 

Quelle est votre définition de l'industrie ? 

L’industrie, ce n’est pas seulement les usines ! C’est l’ensemble des activités qui concourent à la réalisation et à la transformation des biens et des services. Le secteur énergétique occupe une place à part dans l’industrie, car sans énergie et sans réseaux pour l’acheminer ou la stocker, l’activité économique ne pourrait tout simplement pas se développer.

Contrairement à la vision un peu figée que l’on peut en avoir, l’industrie se transforme en permanence, à l’aune de deux tendances :

  • Comme tous les secteurs d’activité, l’industrie, et notamment les industries énergétiques, vivent des transformations liées à l’évolution des attentes sociétales. La société du 21e siècle n’a pas les mêmes attentes que celle du siècle précédent. Les clients-citoyens souhaitent que les acteurs économiques soient plus respectueux de l’environnement, intègrent l’impératif climatique à leurs stratégies, mais aussi qu’ils proposent des modèles de développement plus inclusifs.
  • Par ailleurs, les potentialités offertes par le digital font émerger des usines 4.0 et des réseaux toujours plus connectés. De manière générale, l’industrie des réseaux doit s’adapter de façon continue, afin d’intégrer les innovations techniques.

 

Selon vous, quels défis doit relever l’industrie française ?

Trois défis me semblent essentiels :

  • Celui de la compétitivité : l’industrie doit être en mesure de maîtriser ses coûts pour que le tissu industriel français puisse conquérir des parts de marché à l’international.
  • Celui de l’adaptabilité : elle doit être capable d’embrasser l’ensemble des mutations technologiques, en particulier la grande transformation digitale.
  • Celui de l’attractivité : car nous, capitaines d’industrie, nous devons continuer à attirer les jeunes diplômés vers nos métiers, mais aussi diversifier les profils recrutés, en allant notamment vers davantage de parité.

Ma conviction, c’est que les métiers industriels continueront à attirer. Pourquoi ? Parce que ceux-ci donnent accès à des aventures professionnelles passionnantes, faites de savoir-faire en constante évolution, à la faveur d’une dynamique d’innovation particulièrement rapide. Travailler dans l’industrie, c’est donc la garantie d’une forte employabilité et de challenges sans cesse renouvelés.

 

Vous êtes partenaire du French Fab Tour. Que représente pour vous cette tournée en région ?

C’est une formidable initiative qui vise à promouvoir l’industrie, ses filières d’excellence et ses « nouveaux visages ». Nous pouvons être fiers d’avoir en France un tissu industriel de cette qualité !

Il s'agit aussi de battre en brèche certaines idées reçues et de démontrer au grand public que l'industrie est en pleine transformation. En effet, les bouleversements technologiques donnent à ce secteur des potentialités nouvelles, notamment pour relever les grands défis environnementaux.

Pour nous industriels, l’enjeu est d’attirer les jeunes diplômés, les talents de demain mais aussi plus de femmes (elles ne représentent que 30% des effectifs dans le secteur industriel). Cette tournée en région est pour nous l’occasion de leur présenter la variété de nos métiers, en particulier les nouveaux, nés du digital.

 

Teréga est une entreprise indépendante de près de 600 salariés et le 2e opérateur de transport et de stockage de gaz en France.  C’est un acteur de la transition énergétique et un accélérateur d’énergies, c’est-à-dire un catalyseur d’initiatives, dans les territoires.

Le réseau de transport de gaz de TERĒGA représente 14 % du réseau français et se déploie sur 15 départements, au travers de 5000 km de canalisations. Nos deux sites de stockage souterrain de gaz naturel représentent près d’un quart des capacités nationales de stockage.