Bpifrance, France Industrie et Alliance industrie du futur viennent de dévoiler le tout premier mapping des startups actrices de la décarbonation du secteur. 

Imaginé pour construire le monde de demain, France 2030 a fait de la décarbonation de l’industrie française un de ses enjeux prioritaires. Dans cette optique, Bpifrance Le Hub, France Industrie et Alliance industrie du futur ont récemment révélé une cartographie recensant les 229 startups françaises qui participent à la réduction de l’impact carbone émis par le secteur industriel. 

L’industrie a divisé par 2 les émissions de carbone de ses usines en 30 ans 

Si l’industrie représente aujourd’hui 12,5 % du PIB français, environ 260 000 entreprises et près de 3,11 millions d’emplois directs, elle demeure le quatrième secteur le plus émetteur de gaz à effet de serre en France. Des efforts ont pourtant été réalisés depuis 30 ans. L’industrie a divisé par deux les émissions de carbone de ses usines, qui représentent aujourd’hui moins de 18 % des émissions nationales de gaz à effet de serre. D’ici à 2030, elle devra une nouvelle fois réduire ses émissions, pour que la réindustrialisation du pays, amorcée depuis 2017, s’effectue dans les meilleures conditions. 

“L’industrie est fortement mobilisée pour la transition écologique et énergétique. Elle offre de nombreuses solutions pour lutter contre le changement climatique. Les startups sont également de formidables viviers de solutions innovantes pour décarboner nos activités”, précise Vincent Moulin Wright, Directeur Général de France Industrie. 

Un écosystème jeune, décentralisé et générateur d’emplois 

Cette cartographie met en lumière la jeunesse des startups, puisque 43 % d’entre elles ont vu le jour il y a moins de 5 ans, dont 11 % depuis l’année 2020. Ces entreprises représentent également 8 267 emplois en France, soit en moyenne plus de 36 employés en Contrat à Durée Indéterminée (CDI) par startup.  Ce mapping offre ainsi aux industriels plus de visibilité sur les initiatives à l’œuvre dans l’Hexagone, afin de les orienter vers une production toujours plus verte et responsable.  

On constate également une décentralisation de l’écosystème des startups actrices de cette décarbonation. Car si 50 % des startups françaises sont domiciliées en Île-de-France, seules 37 % des entreprises issues de ce mapping ont leur siège en région parisienne. Hors Île-de-France, les régions les plus représentées sont l’Auvergne-Rhône-Alpes et la Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Téléchargez le mapping et le communiqué de presse sur bpifrance.fr. 

À voir également – Big 2022 : revivez les meilleurs moments