L’entreprise spécialisée dans la conception de luminaire désinfecte les surfaces et l’air des virus et bactéries grâce à ses LED UV. Sa technologie est utilisée par différents secteurs comme l’industrie mais aussi les espaces touristiques et culturels pour éliminer la Covid-19. 

La crise sanitaire a permis de mettre en lumière l’industrie française. L’entreprise Concept Light, spécialisée dans la conception de luminaire sur mesure est devenue un acteur de la relance. Depuis 2017, son département consacré aux lampes LED UV a mis au point une solution compacte de désinfection UV, prouvée scientifiquement par le CNRS (Centre national de la recherche scientifique), l’INSERM et le laboratoire Barrand. La gamme de produit Steriluv a démontré son efficacité contre la Covid-19 dès le début de la crise sanitaire. « Nous avons travaillé sur l’expérimentation « restaurant 0 % Covid » pour maîtriser les pathogènes par l’ultraviolet » explique Victor Vincentz, CEO de Concept Light.

Steriluv au service de la relance

Lancée en 2017, la gamme de produit Steriluv n’a pas toujours servi à la désinfection des surfaces. A l’origine, les lampes UV devaient être utilisées pour détecter les micros-craquelures sur des avions en cas d’accident. Petit à petit la solution a élargi son champ d’actions pour lutter contre des maladies nosocomiales en milieu hospitalier. Encore peu mature, le département consacré aux lampes UV a connu un coup d’accélérateur fin 2019 : « Au début de l’épidémie, nous avons eu une forte demande de nos clients européens pour déployer du matériel de désinfection. Ils nous demandaient une attestation Covid-19 pour certifier l’efficacité de nos produits sur la réduction bactérienne et virale. ».

Concept Light a pu réagir rapidement face à la demande et développer son offre en fonction des besoins. L’entreprise a imaginé différentes solutions pour l’industrie, pour le secteur tertiaire ou encore pour les restaurants, les musées et les salles de spectacle. Eric Girardin, chef du restaurant Maisons des Têtes à Colmar (Haut-Rhin) a pu tester le dispositif dans le cadre de l’expérimentation « zéro Covid » en mars dernier : « Une fois que les assiettes sont dressées, elles sont déposées sur un chariot qui passe quatre secondes sous la lampe à UV pour être décontaminées sans que cela n’altère le goût des aliments », explique-t-il au Parisien. Concept Light a aussi été sollicité par des communes du Grand Est pour déployer sa solution dans des lieux culturels et ainsi participer à leur réouverture le 19 mai dernier.

« Le marché de l’UV dans le monde représente 25 milliards de dollars »

Mais le potentiel de la LED UV va au-delà de la lutte contre la Covid-19 sur des surfaces ou dans l’air. « Le spectre est large. Par exemple l’UV a un intérêt pour l’industrie agroalimentaire parce qu’il élimine la listéria ou encore la salmonelle », indique Victor Vincentz. Les solutions UV LED peuvent également servir à réduire les coûts de maintenance dans les centrales de traitement d’air en nettoyant les filtres et ainsi éviter les moisissures et les charges bactériennes. « Le gros avantage de l’UV est d’être flexible. On peut travailler le produit comme on veut. C’est de plus en plus intégrer dans diverses solutions ». Le secteur des LED UV est devenu un marché mature en France et à l’international. « Il représente 25 milliards de dollars dans le monde. Nous voulons prendre le lead sur le marché français et européen ».

Pour assurer sa position dans l’Hexagone, Concept Light a décidé de protéger son innovation auprès de l’INPI (Institut national de la propriété industrielle). La société mise également sur son aspect écologique. Les LED UV sont produites sans produit chimique ni consommable et ne rejettent aucun déchet. A terme, cette solution pourrait remplacer les lampes à UV à base de mercure. « On travaille notamment avec des centres hospitaliers pour imaginer l’hôpital de demain ». En se positionnant sur les LED UV dès 2017, Concept Light a su élargir son offre et innover rapidement en proposant des produits sur mesure en fonction de la demande.