Le gouvernement a mis en place une série de mesures afin d’aider les entreprises industrielles fortement impactées par l’épidémie du coronavirus.

Mis à jour le 30 mars à 9h30  

« Avec Bruno Le Maire nous avons activé des mesures fortes pour aider les entreprises et leurs salariés à passer ce cap difficile. J’échange ce soir avec les services de l’Etat en Régions pour m’assurer de leur mise en œuvre sur le terrain. La mobilisation est totale. », a annoncé Agnès Pannier-Runacher, Secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Economie et des Finances, le 10 mars dernier sur son compte twitter.

Des mesures de soutien immédiates aux entreprises

Face à l’ampleur des conséquences économiques de l’épidémie de Covid19, le gouvernement a activé les mesures suivantes :

  • Délais de paiement d’échéances sociales et/ou fiscales (URSSAF, impôts directs)
  • Remises d’impôts directs pouvant être décidées dans le cadre d'un examen individualisé des demandes
  • Report du paiement des loyers, des factures d'eau, de gaz et d’électricité pour les plus petites entreprises en difficulté
  • Aide de 1 500 euros pour les plus petites entreprises, les indépendants et microentreprises des secteurs les plus touchés
  • Mobilisation de l’Etat à hauteur de 300 milliards d’euros pour garantir des lignes de trésorerie bancaires dont les entreprises pourraient avoir besoin à cause de l’épidémie
  • Soutien de l’Etat et de la Banque de France (médiation du crédit) pour négocier avec sa banque un rééchelonnement des crédits bancaires
  • Maintien de l'emploi dans les entreprises par le dispositif de chômage partiel simplifié et renforcé
  • Appui au traitement d’un conflit avec des clients ou fournisseurs par le Médiateur des entreprises
  • Marchés publics : les pénalités de retard ne seront pas appliquées.

Pour plus d’informations : info-entreprises-covid19.economie.gouv.fr