Du 22 au 25 novembre 2018, l’Usine Extraordinaire a accueilli petits et grands au Grand Palais. Le but : mettre en lumière le savoir-faire des entreprises industrielles de l’Hexagone. Plus de 40 000 visiteurs sont venus « changer d’idée sur l’usine ». Retour sur cet événement.

En 2017, pour la première fois depuis 10 ans, la France a ouvert plus d’usines qu’elle n’en a fermées. Le secteur retrouve du souffle et cherche de nouveaux talents : 42 % des industriels français ne parviennent pas à embaucher sur certains métiers faute de profils qualifiés.
C’est pourquoi l’Usine Extraordinaire, véritable usine vivante au cœur de Paris, s’est de donné pour mission de redonner aux plus jeunes l’envie de se projeter dans les métiers de l’industrie. L’événement a d’ailleurs été pensé pour pouvoir répondre aux attentes des publics scolaires (expériences immersives, rencontres avec tous types de profils de collaborateurs travaillant dans l’industrie, expos pédagogiques…), et accueilli des classes de collèges et lycées de toute la France.

La French Fab à l’honneur

Le coq bleu, emblème de La French Fab, accueillait les visiteurs à l’entrée du Grand Palais.

Sur son stand, les innovations des industriels français s’exposaient pour plus grand plaisir du public :

  • le transporteur électrique personnel et utilitaire PICKWHEEL qui se conduit uniquement avec les pieds,
  • la nouvelle génération d'imprimantes 3D professionnelles VOLUMIC compatibles avec plus de 50 matériaux innovants,
  • le procédé de friction malaxage de StirWeld qui démocratise la soudure,
  • l'expérience interactive proposée par Dassault Systèmes®, 
  •  la dégustation de délicieux insectes avec JIMINI’S : l’alimentation de demain.