Lexilife

COORDONNÉES
20 rue d'Isly
35000 - Rennes
Région :
TPE
SECTEUR :
CONTACT : Privé
SITE : https://lexilife.com/fr/
PRÉSENTATION

L’aventure Lexilife commence par la mise au point d’une lampe révolutionnaire, Lexilight, capable de faciliter la lecture à des millions de dyslexiques. Après avoir mis à profit 20 ans de recherche française, avoir finalisé un prototype et l’avoir testé, le résultat tombe : 90% des dyslexiques affirment lire sans effort un texte éclairé par la lampe.

Jean-Baptiste Fontes, fondateur de Lexilife, décide d’en faire profiter le plus grand nombre. Les coûts de fabrication et le prix de vente sont encore élevés, mais plus elle sera connue et adoptée, plus elle sera accessible. Entouré de Thomas Zuber pour son expertise scientifique et de Paola Bourdon pour ses talents en marketing, Jean-Baptiste se lance dans le déploiement de la lampe.

Rapidement, l’équipe se heurte à plusieurs obstacles liés à la méconnaissance de la dyslexie par la société entière - particuliers comme institutions. L’équipe, concernée par ce trouble à titre professionnel et personnel, y voit une cause à défendre. En effet, 8 à 10% de la population doit vivre avec un trouble méconnu, parfois nié, parfois raillé… souvent caché.

Lexilife sera donc une entreprise engagée qui, non seulement avec la lampe Lexilight, mais aussi par de nombreuses actions (Recherche et Développement, sensibilisation des institutions, etc) oeuvrera pour le mieux vivre des dyslexiques.

EXPERTISE

Notre technologie, qui combine à la fois une lumière pulsée et modulée, permet d'effacer l'effet miroir que voit un dyslexique. Désormais, vous allez pouvoir lire plus vite, plus longtemps et sans fatigue oculaire.

La majorité des dyslexiques ont une particularité : une majorité d'entre eux ont deux yeux dominants. Les deux yeux envoient donc simultanément deux informations différentes au cerveau. C’est cette confusion qui crée des images miroirs et perturbe sa lecture (p pour le b, etc).

La lampe Lexilight permet au cerveau de traiter l’information comme si elle provenait d’un seul œil dominant. Les images miroirs disparaissent et le dyslexique retrouve un confort de lecture immédiat.