Hexacath

COORDONNÉES
4, passage St Antoine
92500 - rueil malmaison
Région :
PME
SECTEUR : Biotechnologies
CONTACT : Privé
SITE : https://www.hexacath.com
PRÉSENTATION

Hexacath développe, fabrique et commercialise des dispositifs médicaux pour le traitement de pathologies cardiovasculaires

EXPERTISE

Hexacath est une entreprise privée française qui développe, fabrique et commercialise des dispositifs médicaux cardiovasculaires pour améliorer la qualité de vie des patients souffrant de pathologies cardiovasculaires comme l'infarctus ou ayant des douleurs cardiaques sans lésion coronaire. Hexacath a breveté au niveau mondial une technologie de stent coronaire dont la valeur ajoutée réside en son revêtement bioactif réalisé par nano-synthèse de titane, d'azote et d'oxygène (TiNO). Ce revêtement qui n'est dont pas pharmacologique est destiné au traitement de pathologies cardiaques associées à l'inflammation et à un milieu pro-thrombotique comme la crise cardiaque. Cette technologie est l'unique alternative aux stents à élution de drogue. Elle permet non seulement d'améliorer la biocompatibilité de la prothèse mais surtout de réduire les évènements secondaires à savoir les ré-infarctus post intervention, les revascularisations non souhaitées et les décès cardiaques à distance. Ce revêtement permet également d'accélérer la cicatrisation du stent coronaire ce qui fait du stent Hexacath le stent le plus sûr pour le traitement de la crise cardiaque. La technologie concurrente et dominante présent sur le marché est le stent à élution de drogue antiproliférative pour réduire la resténose. Cette drogue étant non discriminative, empêche donc une cicatrisation normale du vaisseau cardiaque traité générant des risques de ré-infarctus pouvant être fatal impliquant la nécessité d'un traitement antiplaquettaire contraignant pouvant générer des saignements graves non voulus. La deuxième technologie unique et brevetée par Hexacath est un micro-cathéter d'infusion destiné à mesurer le flux coronaire absolu à savoir le débit sanguin passant dans un vaisseau et d'en déduire ainsi les résistances de la microcirculation. Cette technologie est en passe de devenir le prochain standard pour diagnostiquer tous les patients souffrant d'un infarctus du myocarde sans lésion coronaire. Ce dernier dispositif est en cours d'enregistrement dans un grand nombre de pays comme les USA et le Japon.