TRIBUNE. Les entrepreneurs français de la French Fab lancent un appel à se rassembler pour faire face à la crise du coronavirus. 

L'heure du ralliement a sonné. En 2017, la French Fab a été créée depuis tous les territoires pour fédérer tout l'écosystème industriel français. Depuis, elle est un étendard de l'industrie française pour faire connaître nos savoir-faire et promouvoir l'industrie du futur. Dès les débuts de la crise du Covid-19, la French Fab s'est révélée structurante pour répondre aux besoins fondamentaux d'une économie de guerre. Nous sommes convaincus qu'elle contribue d'ores et déjà à établir les fondements et le nouvel ADN de la reprise.

Depuis plusieurs semaines et quoi qu'il leur en coûte, de nombreux entrepreneurs ont décidé de contribuer pleinement à l'effort de guerre. Ils démontrent jour après jour que produire en France, ce n'est pas seulement un levier d'emploi et de performance. Produire en France, c'est vital.

Par patriotisme, les industriels ont pesé de tout leur poids dans l'effort sanitaire national. Si certains n'ont eu d'autre choix que de fermer leurs usines, à contre-cœur, on compte près de 300 industriels qui ont reconverti leur appareil de production pour fabriquer massivement les protections indispensables aux personnels soignants. Parmi nous, un atelier du Maine-et-Loire, sous-traitant d'une grande marque de luxe, a réouvert sa filière textile pour produire des masques. Un parfumeur toulousain et un fabricant de produits capillaires se sont lancés dans la fabrication de gel hydroalcoolique.

Economie invisible mais indispensable

Mais nous sommes aussi nombreux en seconde ligne, pleinement investis dans toutes les activités stratégiques indispensables à la vie des Français. Qu'il s'agisse d'alimentation, des pièces nécessaires à la réparation des machines du quotidien ou encore des matériaux de transport et d'emballage, la production industrielle locale s'est mise au service de cette économie invisible mais indispensable pour soutenir les efforts des soignants et rassurer les Français en confinement. Parmi nous, une PME d'Aubagne qui a décidé de fabriquer des hygiaphones à prix coûtant pour les commerces de proximité. Parmi nous, il y a toutes ces PME, toutes ces ETI de l'agro-alimentaire qui ont décidé de continuer à produire pour les Français, tout en restant pleinement mobilisés pour garantir la sécurité de leurs salariés.

Enfin, nous assistons à une poussée massive, multiple et protéiforme d'entraide dans les territoires. Partout les industriels se soucient de leurs partenaires, de leurs voisins, de leurs concurrents. On assiste à une vascularisation spontanée de solidarité et de résilience collective. La crise lève chaque jour un peu plus les barrières du secret ou de la compétition aveugle. À l'échelle locale, les membres de la French Fab partagent les informations, les bonnes pratiques et le contact des partenaires qui peuvent les aider.

La French Fab, notre collectif d'industriels, a un grand rôle à jouer. Si nous avons répondu présents dans cette période historique, c'est que depuis plus de deux ans, la French Fab est un aiguillon permanent pour nous entraider, nous inciter à mettre en œuvre des pratiques managériales et de gouvernance innovantes, pour digitaliser nos relations et la connaissance de nos clients, mais aussi intégrer de nouvelles technologies de pilotage et d'optimisation dans nos processus de production. La performance et la résilience ne sont que la partie émergée de l'iceberg d'un travail stratégique profond.

Le collectif est le premier accélérateur de la reprise

Nous avons la certitude que le collectif est le premier accélérateur de la reprise. Nous avons les yeux rivés sur cette reprise pour que la crise sanitaire ne résonne pas dans tout le pays sous la forme d'une longue crise sociale. La relance dépend de notre capacité à repartir à plein régime en même temps, sans laisser d'industriels au bord du chemin, sans désorganiser les filières. Pour aider ceux qui ont dû ralentir à repartir au plus vite, pour aider ceux qui ont dû fermer leurs usines à réouvrir dans les meilleures conditions, la cohésion est essentielle. C'est la somme de tous les circuits courts de solidarité qui nous permettra de relancer massivement l'économie dès que la crise sanitaire sera passée.

La crise du Covid-19 nous enseigne que la résilience et la performance sont des conditions premières pour l'exercice de la solidarité et du patriotisme. Notre enjeu aujourd'hui, notre priorité, c'est de faire grossir les rangs de la French Fab et des industriels résilients. Vous pouvez visiter notre site internet lafrenchfab.fr et trouver le nom de votre ambassadeur French Fab local. Partout, vous pouvez rejoindre un réseau qui vous verra à la fois comme un allié dans la conquête et comme un pair sur qui veiller.

Quels que soient votre taille, votre région ou votre secteur, vous êtes une carte du jeu industriel français. Levez-vous avez nous, dès les prémices du mois de juin, n'attendons pas ! La résilience industrielle de notre pays se mesurera à la taille notre collectif et à la force de nos alliances.

Tribune signée par : 

Nabil Abid, DG d'ABN
Frédéric Genoud, PDG d'Actini
Pascal Nadobny, Président d'ADDEV Materials
Stanislas Lacroix, Président d'Aldès
Yann Jaubert, Président d'Alfi Technologies
Alexandre Souvignet, PDG d'Alphi
Stefan Ghirardello, Président d'Ambiance Bain
Guy Crozet,DG d'Ami
Rodolphe Roy, PDG d'ATS
Romain Pellet, Responsable marketing d'ATS
Joseph Puzo, PDG d'Axon Cable
David Simonnet, PDG d'Axyntis
Philippe Véran, PDG de BioTech Dental
Sandrine Lonak, Ingénieure technico-commerciale de BSE
Marc Ballussaud, PDG de BSE
Etienne Léa, PDG de Captels SA
Bernard De Mulatier, PDG de Diatex
Laurent Pelissier, Président d'ECM Technologies
Jérôme Brossat, Président d'Electro Calorique
Pierre Casoli,Président d'Emball'Iso
Jocelyne Wasselin, PDG d'Enerbee
Philippe Lhoste, PDG,Erelia
Julia Cattin, PDG de FIMM&Manufit
Ludovic Robert, Président de Folan
Yves Noirot, Directeur Général de  la Fonderies de Sougland
Céline Gris, PDG de Gris Group
Céline Bourdin, Présidente du Group CGMP
Pierre-Jean Leduc, Président du Groupe Dedienne
David Soulard, PDG du Groupe Gautier
François Pfister, Président du Groupe Pfister
Jean-Louis Louvel, PDG du Groupe PGS
Guillaume Malphettes, Président du Groupe Sirem
Christophe Chambet, Président de Ham France
Eric Vergne, PDG d'Hellomoov
Christian Curel, Dirigeant d'I2Montpellier
Christian Poinsot, Président d'Icare
Eric Fourcault, Président d'In2Bones SAS
Philippe Boulette-Scola, Président d'Inflipast
Arnaud Guirouvet, Président de Jacomex
Damien Marc, Président de JPB System
Vincent Piraud, Président de K plast- Reyflex
Ronan Buannic, Directeur des opérations de Lambert Manufil
Emmanuel Vasseneix, Président de LSDH
Corinne Molina, Vice-Présidente de Mader
Morane Rey-Huet, PDG de Meersens
Hervé De Malliard, Président de MGA Technologies
Philippe Eyraud, Président de Mixel
Benoit Neyret, PDG de Neyret
Stéphane Fauth, Président de Norcan
Nicolas Masson, Président de RBL Plastiques
Stéphane Rostaing, PDG de Rostaing SAS
Aurélien Fouquet, Président de Santos
Jean-Marc Barki, PDG de Sealock
Antoine Honoré, PDG de SFAM Métalians
Erwan Coatanea, Président de Sodistra
Alexandre Lacour, Président de Someflu
Vincent David, Président de Sophia Engineering
Agnès Jullian, PDG de Technilum
Dominique Mockly, Président de Terega
Sylvie Guinard, Présidente de Thimonnier
Laurent Pourprix, DG de Titan Aviation
Bruno Voland, Président de Tra-C Industry
Vincent Ferreiro, Président de Up Industry
Emmanuel Couraud, Directeur Général de Valentur
Gérard Russo, Co-Président de Ventana
Jean-Louis Jarry, Président de Vlad