« Plus on partage les informations, plus on s’enrichit. Si on veut accélérer, il faut régler la question de l’échange des données ». Tel est le leitmotiv de Fréderic Amblard (CEA), qui a animé l’atelier « Innover en IA au travers d’écosystèmes de recherche » lors de Bpifrance Inno Génération 2018, dans la bulle de La French Fab. Découvrez son intervention.

D'emblée, Frédéric Amblard annonce que "L’innovation s’accélère et a une durée de vie de plus en plus limitée. Alors, comment optimiser ses chances de rester dans la course de la compétitivité." Lors de son intervention, il aborde donc, les enjeux de l’intelligence artificielle (IA) dans l’industrie qui sont notamment : la collecte car il n’y a pas de système standardisé de collecte de données dans l’industrie ; le partage de données car il faut travailler sur la standardisation, la structuration et le formatage des données, et enfin le stockage sécurisé des données.

Il s’est également interrogé sur la manière dont un écosystème de recherche en IA pouvait être efficace et innovant. Pour répondre à cette question, il préconise un rapprochement culturel des mondes académique et industriel qui, selon lui, ne se parlent pas suffisamment. Il insiste aussi sur l'intérêt de réussir à capter et à regrouper les expertises. « On est en train de changer de monde. Hier on pensait que le seul regroupement géographique d’acteurs suffisait à créer de vraies synergies, d’où l’ouverture de pépinières, d’incubateurs… Dans le domaine de l’IA, cela ne suffit pas, il faut impérativement structurer l’interaction entre les acteurs, avec un partage et une mutualisation des données."

 

L’intervenant :

Fréderic Amblard (CEA) pilote le consortium industriel Factory Lab, une plateforme d’innovation pour les technologies de l’usine du futur.