À l’occasion de la Semaine de l’Industrie, La French Fab met à l’honneur les jeunes acteurs du secteur industriel à travers différents portraits. Place aujourd’hui à Damien Dutremez, technicien intervenant électronique chez DV Group.

À 23 ans, Damien Dutremez effectue sa dernière année de Master en alternance chez DV Group, société spécialisée dans l’ingénierie, la maintenance et le contrôle, au poste de technicien intervenant électronique.

Pour en arriver là, Damien est d’abord passé par un bac scientifique, avant de s’orienter vers un DUT GEII (génie électrique, informatique et industriel) pour « faire aussi bien de la théorie que de la pratique. » Il effectue son stage de fin d’étude chez DV Group en tant qu’assistant électronicien durant 4 mois. Le début d’une belle aventure au sein de l’entreprise basée à Douvrin dans les Hauts-de-France.

Un CDI directement après son alternance 

Après s’être orienté vers une Licence professionnelle MIGE (maintenance industrielle en génie électrique) et alors qu’il recherche une alternance, il se tourne de nouveau vers DV Group avec succès. Damien repasse par une Licence générale en génie électrique avant d’intégrer un Master 1 EEEA (électronique, énergie électrique et automatique) en 2021. Il est actuellement en Master 2 ISE (ingénierie des systèmes électroniques). « Cela fait maintenant trois ans que je suis en alternance chez DV Group, mon contrat se termine en août 2023. Nous sommes actuellement en discussion avec la direction pour que je puisse intégrer définitivement l’entreprise en CDI à l’issue de mon alternance. »

Car au sein de l’entreprise dirigée par Pierre Vandenhove, Damien s’épanouit : « Le spectre de mes missions est large, j’effectue aussi bien des réparations de cartes électroniques en atelier, que de la réalisation de maintenance préventive sur des variateurs de vitesses. J’interviens également sur site chez le client. Le secteur industriel est en évolution constante, j’apprends de nouvelles choses tous les jours. » Le jeune homme tient également à mettre en avant l’autonomie dont il jouit chez DV Group : « On m’a fait confiance rapidement, j’évolue dans une entreprise dynamique, franchement c’est top ! » 

« Tout va très vite, il faut se réinventer quasiment quotidiennement » 

Si l’industrie pâtit parfois d’un manque d’attractivité auprès des jeunes, Damien tient à remettre les pendules à l’heure. « De l’extérieur, quand on pense à l’industrie, on pense aux usines, à un travail pénible et routinier. Ce n’est clairement pas le cas ! Je pense que le secteur a souffert il y a quelques années d’un manque de communication. On y trouve des postes hyper intéressants à pourvoir dans plein de filières différentes, ainsi que de belles perspectives de carrière. » Damien met également en avant la technicité du secteur : « Travailler dans l’industrie demande de solides connaissances théoriques et techniques, c’est un secteur à la pointe de l’innovation dans de nombreux domaines. » 

Le jeune homme est arrivé dans l’industrie par opportunité, mais également par choix. « Le secteur recrute énormément et des profils très variés. J’ai tenté l’aventure dans l’industrie car j’étais certain de ne pas m’y ennuyer. Tout va très vite, il faut se réinventer quasiment quotidiennement, être volontaire, faire preuve d’initiative. » Il a également découvert avec satisfaction un des aspects du secteur : « On a la chance d’évoluer dans une bonne ambiance au contact de gens passionnés par leurs métiers, qui souhaitent partager leurs connaissances, c’est très appréciable pour la jeune génération. » 

Le mot de la fin ? « Que vous soyez passionnés de chimie, de sport, de design, … il y a vraiment de la place pour tout le monde dans l’industrie ! » 

À lire également – « Pourquoi on ne nous parle jamais de la filière industrielle à l’école ? » Tamara Aleksic, responsable logistique chez Viwamétal