La 75e enquête de conjoncture des PME, menée par Bpifrance et parue en juillet 2022, nous apporte un éclairage quant à la santé et aux perspectives d’évolution des très petites, petites et moyennes entreprises en France.

La croissance des TPE-PME est annoncée en ralentissement pour 2022, mais bonne nouvelle, elle restera dynamique avec des taux attendus de 2,3 à 2,5 %. Autres bonnes nouvelles, et non des moindres, l’emploi surfe sur une belle dynamique et les investissements verts pour les cinq prochaines années sont annoncés en hausse.

Croissance et opportunités de croissance 

Les TPE-PME anticipent une croissance moyenne de leur chiffre d’affaires de + 4,9 % sur l’année à venir, après les + 7 % de 2021. Si les difficultés d’approvisionnement freinent quelque peu la reprise, le niveau des embauches reste au beau fixe. L’année 2023 est cependant perçue comme un gros point d’interrogation pour de nombreuses TPE-PME. En cause : le conflit en Ukraine qui s’éternise et freine ou empêche de nombreux approvisionnements. 

La transition écologique et énergétique (TEE) s’avère, quant à elle, être une opportunité pour 36 % des TPE-PME. Même si des divergences de points de vue persistent en fonction de la taille des entreprises. À contrario, la TEE est vécue comme une source d’inquiétude pour un tiers des TPE et 29 % des PME. 

Le tourisme et l’industrie en chefs de file 

Dans le secteur du tourisme, 68 % des PME prévoient une hausse de leur chiffre d’affaires en 2022, après une année 2021 plombée par la crise du Covid. Ce chiffre s’élève à 35 % dans l’industrie. À l’inverse, les secteurs de la construction et du commerce sont pénalisés par les difficultés d’approvisionnement et l’inflation qui pèse crescendo sur le pouvoir d’achat des ménages depuis plusieurs mois. 

Si les dirigeants d’entreprise peinent toujours autant à recruter, 84 % d’entre eux se disent en difficulté lorsqu’ils doivent embaucher du personnel, l’emploi est tout de même dans une belle dynamique en 2022. Et ce, dans tous les secteurs ! À noter que ce sont les PME d’au moins 10 salariés et, sans surprise, celles tournées vers l’international, qui tirent leur épingle du jeu en termes de créations d’emplois. 

Retrouvez l’intégralité de la 75e enquête PME Bpifrance LeLab. 

À  lire également – Comment décarboner et favoriser l’industrie du futur