Suivant la dynamique de l’initiative Tech in Fab de Bpifrance lancée en avril 2021, l’association Digital Loire Valley s’est donnée pour mission de favoriser les liens entre industriels de La French Fab et entreprises de la French Tech dans la région Centre-Val de Loire.

A l’origine de ce projet régional, deux chefs d’entreprise, Jean-Louis Jarry, dirigeant de VLAD et ambassadeur de La French Fab, et Julien Dargaisse, CEO d’InterviewApp et ambassadeur de La French Tech. Tous deux sont partis d’un constat, résumé ainsi par le représentant du Coq Bleu : « Sans la tech, l’industrie ne peut pas se transformer, et sans l’industrie, la tech n’a pas de moteur ». A l’heure où France 2030 mise sur l’innovation et les nouvelles technologies pour forger la Nouvelle Industrie et booster l’économie française, l’association Digital Loire Valley arrive à point nommé.

Devenir le « bras droit » des mutations de l’industrie en région

« Il y a depuis quelques temps un mouvement inspiré par le gouvernement. La tendance est à la réindustrialisation, la mise en avant des startups industrielles et à la transition numérique. Avec Digital Loire Valley, nous avons pour ambition d’être le bras droit de ces mutations dans notre région », explique Jean-Louis Jarry. Si les membres sont déjà nombreux côté French Tech (une avancée en partie liée à l’ancienneté de la communauté du Coq Rouge), le recrutement de French Fabeurs est en cours, porté par divers arguments : « Il faut que les French Fabeurs puissent trouver un point d’ancrage en région autour de l’association et du Tech in Fab. Diverses actions vont être menées au quotidien. Il y aura des initiatives quotidiennes tels que des webinaires, des rencontres autour d’études de cas ou encore des tables rondes, mais il y a aussi des enjeux business à échanger entre acteurs de la Fab et de la Tech », affirme le dirigeant de VLAD.

A terme, les deux fondateurs de l’association espèrent inspirer d’autres territoires et donner à cette initiative un écho national. « Créer un écosystème global entre La French Fab et La French Tech, c’est l’une des conditions de la réussite des deux Coqs ». En quelques mois, l’association a déjà réuni une centaine d’adhérents et espère au moins doubler en 2022 avec l’appui de 3 salariés permanents pour créer des synergies business en circuit court.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site de l’association.