Spécialisés depuis plus de 30 ans dans l’embellissement de papier, Les Ateliers Agis ont pris le virage du shopping bag de luxe en 2021. Une nouvelle activité qui vient s’ajouter aux compétences originelles de la société, prête à conquérir ce nouveau marché jusque-là monopolisé par l’Asie.

Reconnue pour ses activités d’embellissement, de forme de découpe, de contre-collage et de reliure – dont elle est l’un des derniers indépendants à maitriser les rouages -, la PME Ateliers Agis a décidé il y a 3 ans d’ajouter une nouvelle page à son livre. Une initiative étroitement liée à la situation des imprimeurs, dont l’activité a subi de multiples bouleversements ces dernières années. « En l’espace de 15 ans, le nombre d’imprimeurs a été divisé par 4. Si on imprime de mieux en mieux et de plus en plus beau, le volume des imprimés a fortement baissé. », explique le dirigeant Cyril-Alexandre Blanc. Face à ces mutations, les équipes des Ateliers Agis ont décidé de mettre à profit le savoir-faire de l’entreprise en matière d’embellissement de papier au profit d’un nouveau marché, celui des shopping Bag en créant la marque Les Ateliers du Sac.

Du marché asiatique à la relocalisation française en Bretagne

« En étudiant les différents marchés, nous nous sommes rendu compte que celui des shopping bags de luxe était dominé par des « traders », c’est-à-dire par des gens qui s’emparent de dossiers et les font sous-traiter, pour le compte de marques, à l’étranger. 80 à 90% de ces contrats sont traités en Chine », explique Cyril-Alexandre Blanc. Si ce type de sac ne constitue pas une niche à l’international, il l’est sur le territoire français. L’opportunité est à saisir, le nouveau projet à construire. Il aura fallu 2 ans de recherche et développement aux Ateliers Agis pour constituer l’écosystème lui permettant d’enclencher la production et d’apposer un nom sur ces nouveaux produits : « Les Ateliers du Sac ». Parce que la Covid-19 est arrivée en pleine étude de marché, impossible pour les équipes de se déplacer en Asie pour observer de plus près les secrets de fabrication de ces objets de luxe. Avec les moyens du bord, malgré une récolte documentaire pauvre, la PME a enclenché le processus de conception de nouveaux outils industriels capables de soutenir cette nouvelle activité.

« Nous avons reçu nos équipements en octobre 2021 et avons commencé à produire en décembre ». Pour la première fois avec Les Ateliers du Sac, des shopping bags de luxe sont entièrement fabriqués sur le sol français. Pour y apposer leur patte et s’inscrire dans une dynamique compétitive, Cyril-Alexandre Blanc et ses équipes ont misé sur les savoir-faire liés au monde de l’imprimerie pour concevoir des sacs à forte valeur ajoutée. « Dans le sac, en règle générale, vous avez de nombreuses catégories. Nous avons voulu éviter l’écueil du papier fin et des poignées torsadées. Ce ne sont pas ce que nos clients veulent. Nous misons sur des matières plus épaisses, des cordons certifiés… », mais aussi, au-delà de la qualité, sur le made in France et la RSE.

La RSE au cœur du projet

« Il y a plein de choses extrêmement bien faites en Chine, nous ne sommes pas contre la mondialisation, mais nous avons fait un constat : il est dommage qu’un produit aussi simple, bien que nécessitant une mise en œuvre industrielle complexe, implique de faire se déplacer un cargo sur plusieurs milliers de kilomètres ». Après avoir creusé, Cyril-Alexandre Blanc a pu constater que ce type de transport maritime rejetait près de 400 kilos de carbone par tonne transportée. « Bilan assez fou quand on sait qu’on peut fabriquer ces sacs en France ». Suivant une volonté de produire 100% écoresponsable, la PME est entrée dans une logique de fabrication normée. Tous ses papiers sont certifiés PEFC (Programme de reconnaissance des certifications forestières – certification impliquant que le bois provient de forêts gérées durablement), les cordons respectent la norme Oeko-tex ou GOTS (Global Organic Textile Standard), le polyester est issu de déchets maritimes, le pelliculage est 100% recyclable… « Nous pensons que l’écologie est une question d’équilibre, nous essayons chaque jour de trouver le nôtre » affirme le dirigeant. Ce jeu de balancier, la PME le trouve aussi avec le made in France.

« Lorsque nous avons compris que quasiment toute la production des shopping bags de luxe s’opérait en Chine, notre premier réflexe a été de réaliser notre sourcing de matériaux au niveau local. ». Mais si 100% de la confection des sacs est réalisée en France dans leurs locaux rennais, et l’impression soutenue par l’imprimerie Calligraphy Print à Châteaubourg, Cyril-Alexandre s’autorise quelques infidélités européennes en n’hésitant pas se fournir auprès de pays limitrophes tels que l’Italie, l’Espagne ou la Belgique. Ici encore, il est question d’équilibre. Aussi, si le dirigeant affirme ne pas vouloir « surfer sur le made in France », cette production 100% bleu-blanc-rouge le rend fier pour une raison n’ayant trait ni à l’écologie, ni au dynamisme de l’industrie locale. « L’ensemble de nos cordons est posé à la main, dans un ESAT (établissement et service d’aide par le travail), chez Bretagne Ateliers. C’est une fierté pour nous de pouvoir soutenir ce genre d’entreprise qui aide à l’insertion professionnelle des personnes handicapées. », explique le dirigeant. Grâce à toutes ces mains, Ateliers Agis devrait pouvoir, à terme, fournir près de 15 millions de sacs par an.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site.