Dans un contexte de tensions d’approvisionnement, Bpifrance a dévoilé un plan d’actions destiné à soutenir les industriels français. Composé de 5 programmes, il mêle financement, conseil et accompagnement.  

Suite au ralentissement du commerce mondial lié à la crise sanitaire, des difficultés d’approvisionnement en composants électroniques et matières premières ont chamboulé le quotidien des industriels. Pour pallier ces tensions, Bpifrance a lancé un programme de soutien aux entreprises, comprenant 5 dispositifs : une gamme de prêts pour l’industrie, un fonds de renforcement des PME, une mission de conseil « supply », une mission de conseil « Cash BFR » ainsi qu’une mission de conseil « performance opérationnelle ». 

1 / Une gamme de prêts pour financer le développement de l’industrie  

Pour accompagner les industriels dans leurs projets de développement, une gamme de prêts sans garantie sur les actifs est mise à disposition des PME et ETI. Elle vise à financer les besoins en fonds de roulement des entreprises industrielles et de renforcement de leurs structures financières. 

Pour qui ?  

Cette offre s’adresse aux PME ou ETI industrielles de plus de 3 ans ayant un projet de développement.  

Selon quelles modalités ?  

Avec un minimum de 50 000 euros, elle peut aller jusqu’à 5 000 000 d’euros. Les durées de remboursement de l’offre sont variables : de 2 à 10 ans, elles peuvent comprendre un différé d’amortissement modulable de 0 à 24 mois.  

2 / Le fonds de renforcement des PME pour renforcer les fonds propres et quasi-fonds propres des industriels  

Bpifrance met à disposition des industriels une solution de quasi-fonds propres mobilisables dans le cadre des projets de développement. Ce soutien peut aussi prendre la forme d’obligation à bons de souscription d’actions (OBSA).  

Pour qui ?  

Ce dispositif est destiné aux PME ou petites ETI de plus de 4 ans d’ancienneté (chiffre d’affaires supérieur à 5 millions d’euros et statut SA ou SAS). 

Selon quelles modalités ?  

  • Ticket de 500 000 à 5 000 000 € en complément des banques des industriels et/ou d’apport en fonds propres pour réaliser des investissements et financer l’augmentation de leur besoin en fonds de roulement  
  • Horizon d’investissement de 5 à 7 ans pour les obligations, 10 ans pour les bons de souscription d’actions  
  • Rémunération des obligations : intérêts cash annuels et des intérêts in fine pour satisfaire un taux de rentabilité interne cible au remboursement 

3 / La mission de conseil « supply » pour sécuriser la chaîne d’approvisionnement des industriels  

Pour sécuriser leurs chaînes d’approvisionnement, les industriels pourront bénéficier d’un accompagnement en conseil pour les appuyer dans la planification et le pilotage de leur production. Cette offre leur permettra, entre autres, de répondre au mieux aux besoins des clients stratégiques et/ou de les accompagner dans l’analyse de risque de leur portefeuille fournisseurs et dans la co-construction d’un plan d’actions visant à sécuriser durablement leur panel fournisseurs et leurs approvisionnements. 

Pour qui ?   

Ce dispositif s’adresse aux PME ou ETI justifiant de plus de 3 ans d’ancienneté (CA supérieur à 2 millions d’euros et effectifs supérieurs à 10 salariés). 

Pour quel tarif ?  

  • 2 000 euros HT pour 5 jours-hommes après subvention* de 4 000 euros pour les entreprises réalisant 2 à 10 millions d’euros de CA  
  • 4 000 euros HT pour 10 jours-hommes après subvention* de 8 000 euros pour les entreprises réalisant un CA supérieur à 10 millions d’euros 

4 / La mission de conseil « Cash BFR » pour optimiser le besoin en fonds de roulement des industriels 

Pour optimiser le besoin des industriels en fonds de roulement, une analyse détaillée leur permettant d’optimiser les flux de trésorerie (stocks, créances clients, dettes fournisseurs, optimisation du bas de bilan, …) et de concevoir un plan d’action court/moyen terme sur chaque poste clé pourra leur être proposée. Objectif : optimiser les dépenses et prioriser les sources de génération de cash. 

Pour qui ?  

Cette offre est destinée aux PME ou ETI justifiant de plus de 3 ans d’ancienneté (CA supérieur à 2 millions d’euros et effectifs supérieurs à 10 salariés). 

Pour quel tarif ?  

4 000 euros HT pour 10 jours-hommes après subvention* de 8 000 euros. 

5 / La mission de conseil « performance opérationnelle » pour accroitre la performance des sites des industriels  

Afin d’accroitre la performance de production ou logistique des industriels, la mission de conseil « performance opérationnelle » a différents objectifs : déployer des chantiers d’amélioration continue du système de production, structurer la fonction achats, optimiser la supply chain et améliorer le développement produit/process.  

Pour qui ?  

Ce dispositif s’adresse aux PME ou ETI justifiant de plus de 3 ans d’ancienneté.  

Pour quel tarif ?  

  • 6 000 euros HT pour 10 jours-hommes après subvention* de 6 000 euros 
  • 12 000 euros HT pour 10 jours-hommes en tarif plein  

 

*dans la limite de l’enveloppe disponible