Au micro de la Bulle French Fab lors de Big 2021, Gilles Réguillon, CEO de Chamatex et Marie de Boissieu, directrice de projets Mode et Luxe au sein de la direction générale des entreprises, ont rappelé les enjeux de la réindustrialisation en France et appuyé leurs propos avec l’exemple de l’usine ASF 4.0. 

France Relance, France 2030… Plus que jamais, l’industrie incarne le fer de lance de l’économie française. Au cœur des enjeux, la réindustrialisation poursuit sa route, portée par la motivation des entrepreneurs du Coq Bleu et les diverses aides mises à leur disposition. Si d’aucun doutent encore, de beaux exemples de relocalisation émergent, notamment du côté des French Fabeurs.  

Oser relocaliser et se faire accompagner 

Tel est notamment le cas de Chamatex, groupe textile qui s’est lancé dans la production de chaussures de sport 100% made in France avec la construction de son usine Advanced Shoe Factory 4.0 en région Auvergne-Rhône-Alpes. Au micro de la Bulle French Fab lors de Big 2021, Gilles Réguillon, CEO de la PME, a raconté comment il est venu à bout de ce projet ambitieux. « Je crois à la fabrication made in France, je suis un amoureux du produit et j’ai l’habitude de mettre l’humain au centre de tout ». Optimisme, amour du métier et des équipes ont ainsi servi de moteur à la conception, la construction et la mise en marche de l’usine. Du courage, il en a fallu pour investir 10 millions d’euros dans le projet ASF 4.0. Des partenaires, aussi. L’entreprise, qui génère un chiffre d’affaires annuel de 30 millions d’euros, ne serait pas allée au bout de ses ambitions sans la participation de Siemens, qui assure la supervision informatique de la ligne de production et Salomon, premier client aujourd’hui co-actionnaire.  

Accompagnant Gilles Réguillon dans son exposé, Marie de Boissieu, directrice de projets Mode et Luxe au sein de la direction générale des entreprises, a appuyé le cas d’usage en confirmant en quoi la réindustrialisation est possible, et surtout nécessaire. Porteuses d’emplois, vecteurs de cohésion territoriale, phares pour la transition écologique et énergétique, les relocalisations ont tout à jouer dans le renforcement de l’économie française. Si elle précise qu’une réindustrialisation à 100% des biens et des chaînes de valeur est une utopie, elle indique néanmoins qu’il faut y croire, et profiter des divers dispositifs nationaux mis à disposition des entreprises.  

Pour plus de détails, regardez le replay !