D’après une étude de Google Cloud, 61% des industriels feraient confiance à l’intelligence artificielle pour gérer le quotidien de leurs usines.

Réalisée auprès de plus de 1000 cadres dirigeants de l’industrie dans sept pays (Allemagne, Italie, Japon, Corée, Royaume-Uni, États-Unis et France), l’étude de Google Cloud indique globalement que la transformation numérique des entreprises industrielles prend de l’ampleur. Parmi les éléments déterminants de cette accélération : la crise sanitaire.

Les industriels de plus en plus confiants en les outils numériques

Sur les sept pays visés par l’enquête, 76 % des industriels ont déclaré s’être tournés vers l’intelligence artificielle (IA) et les outils numériques en général pour faire face aux contraintes sanitaires. A l’échelle française, les interrogés sont 71% à avoir opté pour une stratégie numérique pendant la crise, avec une préférence pour la stratégie cloud, utilisée par 46% des interrogés (2ème position derrière le Royaume-Uni). Une ouverture grandissante vers les nouvelles technologies, liée à trois besoins principaux évoqués par le panel : la continuité de l’activité (38%), l’efficacité des employés (38%) et l’amélioration du cadre de travail des équipes en place (34%). Le métal (75 %), l’assemblage industriel (72 %) et la machinerie lourde (à 69 %) sont les trois secteurs les plus concernés par la mise en place de ces nouvelles stratégies basées sur l’utilisation d’outils numériques.

Malgré ces chiffres optimistes, les industriels interrogés ont mis en exergue quelques freins. 23% d’entre eux considèrent en effet que le secteur manque de talents et d’infrastructures adaptées pour une bonne transformation, 21% font écho au coût onéreux de ces nouvelles technologies et 19% doutent encore des effets bénéfiques de l’IA, du cloud ou de l’analyse de données. En France, ils sont néanmoins 61% utilisateurs quotidiens à avoir déclaré que leur confiance en l’IA avait augmenté.