Spécialisée dans la création, la fabrication et la distribution de vêtements, notamment des marinières et des articles de bonneterie, Armor-lux a choisi de valoriser la Bretagne comme territoire d’ancrage et vecteur de croissance tout en se positionnant comme une marque haut de gamme de référence. 

En 1993 Jean-Guy Le Floch et Michel Guéguen reprennent la Bonneterie d’Armor à Quimper. Les deux associés sont convaincus que l’entreprise et ses salariés ont un bel avenir. « L’objectif était de développer la marque en restant fidèle à ses racines bretonnes et ses valeurs de qualité, cohésion sociale, d’innovation et d’éthique », explique Jean-Guy Le Floch, président d’Armor-lux. Dès le départ, l’engagement est pris vis-à-vis du fondateur de l’entreprise et des salariés de maintenir l’entreprise et le site de production à Quimper. Le savoir-faire a ainsi été préservé grâce notamment à l’un des derniers outils de production textile intégré verticalement, du tricotage aux étapes de teinture, coupe, confection et broderie. « L’histoire d’Armor-lux est indissociable de celle de la Bretagne. Nous avons donc inscrit la marque et l’entreprise dans son environnement direct. Et son environnement direct c’est la Bretagne ».

Le choix d’un positionnement haut de gamme

Produit emblématique issu du vestiaire marin breton, la marinière fait parfaitement le lien entre l’histoire et l’avenir. « Nos vêtements portent en eux des valeurs authentiques et la marinière est devenue naturellement l’emblème de la marque », souligne Jean-Guy Le Floch. L’entreprise met aujourd’hui tout en œuvre pour garantir à ses clients des produits de qualité en sélectionnant des fibres naturelles comme la laine et le coton, souvent biologique et équitable, et en réalisant des tests physiques et chimiques dans son propre laboratoire qualité situé à Quimper. Armor-lux travaille également avec des stylistes pour renouveler ses collections et s’adapter aux nouvelles tendances.

La collaboration comme stratégie de développement 

Armor-lux a initié de nombreuses collaborations et a ainsi créé des synergies sur le plan de la création, la fabrication et la distribution. « On peut citer : Jott, MoMA, Cyrillus, Kickers, Marc Jacobs et même Renault qui a sorti une série limitée Kadjar Armor-lux », note Jean-Guy Le Floch. L’entreprise entretient également des collaborations cohérentes avec ses engagements RSE et son ancrage territorial : Flip-Flap (vêtements sensoriels pour autistes), Cache-Cœur (marque spécialisée dans la maternité) et Nolwenn Faligot (styliste bretonne).

Dans le contexte actuel lié à la pandémie, la première ambition d’Armor-lux est de préserver les emplois et les savoir-faire à Quimper. L’objectif est aussi de développer le réseau de distribution et de permettre au site e-commerce de poursuivre sa progression. « Le développement de l’export est, bien sûr, au cœur de notre stratégie » conclut Jean-Guy Le Floch.