Fruit de la collaboration de l’entreprise ardennaise 3D Metal Industrie et de la startup tech Helliogreenl’un des plus gros moules de fonderie jamais fabriqué vient de voir le jour grâce à la fabrication additive.  

C’est une prouesse 100% ardennaise qui vient de sortir de l’usine sedanaise AFS (Advanced Foundry Services)La société 3D Metal Industrie, spécialiste de l’impression 3D née à Charleville-Mézières d’un partenariat entre six fonderieet la société RM Technologies, a fabriqué un moule par fabrication additive destiné à produire une pièce de 2,65 mètres de diamètre. 

Le savoir-faire des fonderies traditionnelles boosté par les nouvelles technologies 

L’objectif : réaliser une turbine hydroélectrique pensée par Helliogreen Technologies, une startup ardennaise spécialisée dans la production de solutions vertes. La turbine sera installée sur le site de l’usine de La Macérienne (ancien fabriquant de pièces pour cycles et automobiles)et servira à alimenter en électricité verte le festival du Cabaret Vert de Charleville-Mézières 

Pour relever ce défi technologique, 3D Metal Industrie a confié à l’une de ses fonderies associées (la fonderie Vignon) l’assemblage des 30 pièces qui constituent le moule, et à l’industriel AFS, spécialisé dans la production de grosses pièces, la coulée de fonte. En tout, 3,3 tonnes d’alliage ont été utilisées pour obtenir l’objet final, une pièce de 2 tonnes qui servira de base à la fabrication de la turbine. Capable de générer entre 450 et 500 MWh, soit ce qu’il faut pour chauffer une centaine de logements, la pièce a été validée par l’Office français de la biodiversité et labellisée par la fondation Solar Impulse pour ses vertus environnementales.