Industrie en pleine forme, place des femmes dans les PME industrielles, France Relance… Pour tous ceux qui auraient raté les actus chaudes du Coq Bleu, retour sur ce qui a fait bouger l’industrie française cette semaine. 

L’industrie retrouve (presque) son niveau d’avant-crise 

D’après l’INSEE, la production manufacturière est montée à 3,3% en janvier en France, soit seulement 2% en-dessous du niveau atteint au quatrième trimestre de 2019. Plusieurs raisons pourraient expliquer cette bonne nouvelle.  

La réouverture des frontières, tout d’abord, a favorisé les entreprises exportatrices. Ces dernières ont pu reprendre leur activité à l’international (plus particulièrement en Asie) et avec elle, leur rythme de production. De plus, si certains secteurs peinent encore à redresser la barre face aux crises sanitaire et économique (automobile et aéronautique en tête), d’autres filières ont quant à elles le vent en poupe et favorisent la montée de la production manufacturière. Tel est notamment le cas de l’industrie pharmaceutique, qui, boostée par le contexte, a vu sa production augmenter de 25% entre février 2020 et janvier 2021.  

Place des femmes dans l’industrie : le grand retard  

Lors d’un chat live organisé par La French Fab à l’occasion de la journée internationale des droits des femmes, la ministre déléguée à l’Industrie Agnès Pannier-Runacher a dressé un bilan de la mixité dans l’industrie française 

Ainsi aujourd’hui encore, seulement 20% de femmes occupent des fonctions de direction et de cadre dirigeant dans l’industrie. Un pourcentage faible, auquel vient s’ajouter un écart de salaire de 10% entre femmes et hommes à fonction et expérience équivalentes. Pourtant, d’après Agnès Pannier-Runacher« L’industrie a besoin des femmes et les femmes ont besoin de l’industrie ». Elle souligne notamment que l’ouverture du secteur aux femmes pourrait en partie régler les problèmes de recrutement qui empêchent aujourd’hui les entreprises du Coq Bleu de se développer correctement. Elle a également tenu à rappeler que les équipes mixtes avaient de meilleurs résultats que les équipes mono-genrées, avec un delta de performance de 55%. La ministre a enfin mis en avant l’enjeu social que représente l’accès des femmes aux métiers de l’industrie. Un accès qui leur permettrait, entre autres, d’occuper des emplois pérennes, stables et bien rémunérés.  

France Relance : les projets liés à la décarbonation se multiplient 

Sur les 100 milliards d’euros de France Relance, 1,2 milliard d’euros est consacré à la décarbonation de l’industrieDans ce cadre, deux appels à projets ont été lancés en 2020, reconduits et élargis en 2021. Le 11 mars, 17 projets répondant au dispositif « Chaleur biomasse » et 16 lauréats ayant répondu à l’AAP dédié à l’efficacité énergétique ont été dévoilés 

Pour les premiers, 130 millions d’euros vont être déployés à l’échelle nationale. Les 16 autres seront quant à eux financés à hauteur de 175 millions d’euros par l’Etat français et permettront, sur chacun des sites sélectionnés, de réduire les émissions de gaz à effet de serre de 15% en moyenne. En tout aujourd’hui, 49 projets dédiés à la décarbonation sont soutenus par France Relance, pour un investissement total de 596 millions d’euros.