Rédigé par l’Alliance Industrie du Futur (AIF), avec le soutien de France Industrie et de différents opérateurs, un document « à usage pédagogique » dévoile de premiers éléments de réponses à la question de l’utilité de la 5G pour les industriels français.  

Lancé le 18 novembre 2020, le réseau 5G  suscite de nombreuses interrogations, mais également l’espoir pour les industriels d’accélérer leur transformation vers l’Industrie du Futur. Dans un discours prononcé en septembre dernier à l’Elysée devant les acteurs de la French Tech, Emmanuel Macron l’a affirmé : «la France va prendre le tournant de la 5G parce que c'est le tournant de l'innovation».  

Comment ce « tournant » va-t-il concrètement s’emparer des entreprises françaises ? Tel est l’objet du document proposé par le Comité Technique du groupe de travail « Développement de l’offre technologique du futur » de l’AIF, qui, à travers diverses analyses et un cas pratique, apporte de premiers éléments de réponses.  

Améliorer les usages industriels accessibles avec les réseaux existants 

S’il est difficile de définir concrètement de quelle façon la 5G permettra la mise en place de nouveaux usages, l’AIF met en avant les perspectives d’amélioration des usages existants avec le déploiement du nouveau réseau. Après avoir rappelé que la 5G s’appuyait sur cinq principaux piliers (débit, latence, qualité de service, densité d’équipements et consommation d’énergie), le document met en avant quatre applicatifs industriels susceptibles d’évoluer dans les mois à venir : la chaine logistiqueles opérations de production et de maintenance, lutilisation de la data par les opérateurs et le développement des services et produits.  

En outre, « des cas d’usage 5G sont en cours de réalisation, exploitant le temps réel, les grands volumes de données et de vidéo ainsi que la capacité de traitement décentralisée ». L’entreprise Lacroix Electronics (labellisée Vitrine Industrie du Futur) a pris sa place sur la rampe de lancement, et a été interrogée sur ses premiers résultats concrets.  

Lacroix Electronics en pleine expérimentation de la 5G 

« La force d’un industriel comme nous réside aussi dans la capacité de ses partenaires à innover et nous sommes heureux d’être l’un des premiers industriels à tester la 5G en France», s’enthousiasme Stéphane Klajzyngier, Directeur Général Exécutif de Lacroix Electronics. L’entreprise de sous-traitance électronique a fait de l’Industrie du Futur son cheval de bataille, jusqu’à lancer SYMBIOSE, un projet d’usine 4.0En amont de la construction prévue pour 2021, la société s’est associée à Orange pour co-innover et déterminer les différentes applications industrielles de la 5G pouvant être mises en œuvre. Parmi elles, le transport de plus grands volumes de données, la réduction des temps de latence, la sécurisation des transferts de données ou encore un suivi en temps réel des indicateurs de production optimisé.  

Pour en savoir plus, découvrez le document « La 5G et l’Industrie du Futur »