D’après une étude Bpifrance Le Lab, les dirigeants de PME et ETI se montrent, malgré les crises sanitaire et économique, combatifs, résistants et prêts à relever de nouveaux défis.    

Initiée en avril 2020 auprès de 1700 dirigeants et mise à jour suite au deuxième confinement, l’étude « Résister et se relever : les dirigeants de PME-ETI à l’épreuve de la crise » se conclut de façon positive : face aux différentes épreuves liées à la Covid-19, les chefs d’entreprise français n’ont rien lâché, et comptent continuer à se battre pour leurs sociétés en particulier, l’économie bleu-blanc-rouge en général.  

La crise, moteur de transformation 

Entre autres données, l’étude met en lumière la crise comme moteur de transformations en tout genre pour les entreprises. Malgré les difficultés affrontées durant cette année particulière, 74% des interrogés estiment qu’une crise peut être une source d’opportunités, et 63% d’entre eux ont affirmé les avoir saisies ou continuer à les identifier aujourd’hui. Le développement d’innovations est en première ligne de ces ambitions accélérées chez les chefs d’entreprise, dont 83% ont affirmé que la Covid-19 allait les inciter à développer de nouvelles solutions. Outre ces transformations, c’est le business model des PME et ETI qui est remis en question par leurs dirigeants, qui sont 76% à avoir déclaré vouloir le modifier à court terme pour faire face à la pandémie.  

Des dirigeants combattifs 

L’étude, qui s’est également intéressée à l’entourage des dirigeants, indique que l’accompagnement par les équipes s’est révélé essentiel durant cette année 2020. 90% des interrogés ont déclaré se sentir « plus confiants dans la solidité de leurs équipes » pendant le deuxième confinement. La solitude des dirigeants, elle, a atteint un nombre relativement faible de chefs d’entreprise disposant d’un comité de direction : 23% contre 62% pour les personnes dépourvues d’équipes rapprochées.  

Malgré cette solitude dégagée chez les uns, et une perte de 1,5 point de forme physique et psychologique (échelle comprise entre 1 et 10), 69% des dirigeants interrogés ont déclaré n’avoir jamais imaginé baisser les bras en 2020 (suite à l’actualisation de l’étude en novembre). S’ils étaient 82% à affirmer n’y avoir jamais pensé, « pas même une seule fois », suite au premier confinement, les chiffres remis à jour restent positifs et révélateurs de l’esprit résilient des dirigeants de PME et ETI françaises. 69% des interrogés se sont définis eux-mêmes comme « combatifs ».  

 

Découvrez l’étude Bpifrance Le Lab « Résister et se relever : les dirigeants de PME-ETI à l’épreuve de la crise » dans son intégralité