Comment mener des actions contre le gaspillage peut aider les industriels à gonfler leur chiffre d’affaires et enrichir leur image ? Démonstration par l’exemple avec une collaboration réussie, expliquée lors de Big 6 par Manon Quinti, responsable RSE chez Truffaut, et Clément Carreau, responsable Rchez Phenix 

Aliments, textiles, meublesDès lors que l’on produit, les déchets sont inévitables. Ni écologique, ni stratégique financièrement, jeter les surplus a un coût, qui pourrait être évité en répondant à un double enjeu : le respect de l’environnement, et l’enrichissement du modèle économique des entreprises. Au micro de la Bulle French Fab, Manon Quinti et Clément Carreau détaillent les points forts et les difficultés rencontrés au cours de leur collaboration.  

Ne pas jeter pour valoriser sa démarche RSE et minimiser ses coûts 

L’une est responsable RSE dans l’entreprise familiale Truffaut née en 1824, l’autre est responsable RS dans une jeune startup qui a fait du gaspillage son combat. De l’association de ces deux entreprises aux desseins différents est née une stratégie fructueuse, qui a permis à Truffaut de mieux gérer ses stocks et son image. Aidée par Phénix, qui accompagne les industriels, grossistes et producteurs dans la gestion de leurs surplus de production, Truffaut a appris à minimiser les coûts liés à la destruction de ses stocks, mais aussi à valoriser son engagement RSE. L’entreprise donne désormais une seconde vie à ses déchets, au travers notamment de partenariats locaux et de dons d’invendus 

Découvrez ou redécouvrez l’ensemble des ateliers, conférences et masterclass du parcours French Fab de Big 6.