Comment évolue la jeune filière de la chimie verte aujourd’hui ? Quatre acteurs du secteur, guidés par la fondatrice du média GreenUnivers Patricia Laurent, ont apporté des éléments de réponses au micro de la salle Echo 4 de Big 6.  

Lancé aux Etats-Unis au début des années 90, le concept de chimie verte regroupe les procédés permettant de remplacer les ressources fossiles par des matières premières végétales. Portée par la tendance écologique gagnant le grand public et l’accélération de la TEE au niveau des entreprises, la filière séduit de plus en plus de jeunes entrepreneurs et industriels à la recherche d’un nouveau modèle plus respectueux de l’environnement.  

Quatre acteurs différents, quatre visions de la filière 

Parmi eux, Jérémie Blache, CEO de la startup Pili, qui a fait des colorants biosourcés son champ de bataille et Nicolas Sordet, Directeur Général d’Afyrenqui offre aux industriels des molécules biosourcées de substitution au pétrole. Lors de Big 2020, ces deux nouveaux acteurs de la chimie verte ont mis en avant leur positionnement sur ce marché émergeant, leurs difficultés et leurs enjeux business et environnementaux 

A leurs côtés, Isabelle PatrierDirectrice du Développement régional chez Total, expliqué comment, en tant que grand groupe industriel, Total a abordé l’essor de la filière en France et la façon dont il doit aujourd’hui s’adapter aux enjeux industriels de demain. De son côté, Mariane Flamary, Déléguée Générale de l’Association de la chimie du végétal, a quant à elle posé son regard d’experte sur la question pour mieux dresser un état des lieux du secteur et en définir les différents leviers de développement.  

 

 

Découvrez ou redécouvrez l’ensemble des ateliers, conférences et masterclass du parcours French Fab de Big 6.