Mercredi 21 octobre, les French Fabers des Pays de la Loire se sont réunis aux Sables d’Olonne pour un événement TechInFab. L’occasion pour nous d’interroger David Soulard, Directeur Général de Gautier France et ambassadeur local de La French Fab, sur les connexions nécessaires entre les différents acteurs de l’industrie et de la technologie.  

Créer des connexions entre les acteurs de la French Fab et de la French Tech, tel était, entre autres, l’enjeu de l’événement qui s’est déroulé mercredi 21 octobre aux Sables d’Olonne. Profitant du départ du Vendée Globe et des assises nationales de l’Université d’été du Très Haut Débit, David Soulard a animé une journée de conférences et tables rondes en compagnie de divers intervenants, principalement des chefs d’entreprises. Une journée d’échanges rendue possible grâce au soutien de Christelle Morançais, Présidente du Conseil régional des Pays de la Loire. 

 

Divisé en deux parties, l’événement visait deux objectifs. Durant la matinée, La French Fab de la région Pays de la Loire était à l’honneur, portée par une conférence sur les valeurs de la communauté du Coq Bleu et ce qu’elle a apporté à Gautier France, un atelier «pitch» et une séance de speed-dating. Le but : apprendre à mieux se connaitre entre industriels de la région afin de faciliter le travail commun. David Soulard tient notamment à souligner l’implication de la région et de la Présidente du Conseil régional dans l’événement, qui répond à l’enjeu important de créer des rencontres entre les entrepreneurs des Pays de la Loire : « Le mouvement de la French Fab s’appuie sur la volonté et la générosité des industriels qui lui consacrent du temps. Sa réussite ne sera possible que si les échanges entre French Fabers se multiplient ».  

 


David Soulard et Christelle Morançais

 

De nouveaux enjeux pour La French Fab et La French Tech 

 

L’après-midi, place à un sujet d’avenir : la mise en place de connexions entre La French Fab et La French Tech. «On a toujours à cœur de créer des points de contact entre ces deux entités», nous a confié David Soulard. Si plusieurs initiatives ont déjà permis aux deux communautés de se rencontrer, le DG de Gautier France regrette que la French Fab et la French Tech, à l’échelle de sa région, ne travaillent pas assez ensemble. A l’issue de cette nouvelle journée Tech&Fab, les enjeux ont commencé à se dessiner. « Il faut créer des zones d’inclusion à l’intérieur de la French Fab pour la French Tech. Aujourd’hui, les deux communautés vivent en parallèle, il faut au contraire faire en sorte qu’elles vivent et collaborent plus ensemble ».  

 

David Soulard salue l’initiative de la communauté du Coq Rouge, qui est à l’origine de l’événement : « Ce sont eux qui sont venus nous chercher pour réaliser cette inclusion de La French Fab lors de l’ouverture de l’université d’été du Très Haut Débit. Je suis ravi qu’on ait pu passer l’après-midi ensemble pour essayer de comprendre comment créer des synergies et travailler de concours ». Un objectif, qui, selon lui, dépend notamment de la volonté des industriels d’impliquer leurs services achats. « Ce service est l’élément clé de la sous-traitance, c’est lui qui peut décréter qu’il a envie ou besoin de faire appel à une aide extérieure, notamment en provenance de La French Tech.». L’occasion de poser les bases d’une potentielle future collaboration à l’échelle de la région Pays de la Loire et pourquoi pas, d’inspirer les autres.