La ministre déléguée à l’Industrie Agnès Pannier-Runacher a dévoilé, jeudi 15 octobre, les 30 premières entreprises régionales lauréates du « fonds d’accélération des investissements industriels dans les territoires », lors d’un déplacement à Dijon.

Doté de 150 millions d’euros sur 2020 à l’échelle nationale, ce fonds déployé dans le cadre de France Relance a pour objectif d’accélérer la réalisation d’investissements industriels importants en région. Implantés en Bourgogne-Franche-Comté, les 30 premiers projets bénéficiaires du dispositif se verront distribuer une première enveloppe de près de 20 millions d’euros pour un total de 115 millions d’euros d’investissements productifs à l’échelle de la région.

Des effets attendus dès 2020 pour la région

Validés conjointement par la préfecture de la région et le Conseil régional, sur proposition des industriels et des élus du territoire, les projets sélectionnés et leur mise en oeuvre répondent à deux axes d’ambitions. Le premier, relatif aux entreprises bénéficiaires, vise la diversification de leur activité, la modernisation de leurs procédés de fabrication et la pérennisation de leur présence en Bourgogne-Franche-Comté. Le deuxième, relatif à l’emploi, comprend la sécurisation de plus de 4000 emplois industriels et la création de 550 nouveaux postes.

Un communiqué de presse détaille les premiers effets attendus pour la région en 2020 : « des unités de production dans le domaine de la santé seront renforcées (Vetoquinol en Haute-Saône, CordenPharma en Côted’Or), des technologies hydrogènes innovantes pourront être industrialisées (H2SYS à Belfort, Mahytec à Dôle), et des projets créateurs d’emploi dans des bassins touchés par la crise seront accompagnés (JB Tecnics dans le Jura, Holding Cassier dans la Nièvre). ».

21 projets situés en « Territoires d’Industrie »

Parmi les 30 projets sélectionnés, 21 sont situés en « Territoires d’Industrie », soit 70% des lauréats précise le communiqué. Lancé en 2018, ce programme a pour objectif de redynamiser l’industrie française en améliorant l’image et l’attractivité des territoires.

« Alors que 70% de l’industrie se situe en dehors des grandes agglomérations et que 71% des investissements industriels étrangers ont eu lieu l’an dernier dans des communes de moins de 20.000 habitants, ces « Territoires d’Industrie » constituent une priorité aussi bien pour le Gouvernement, que pour la Bourgogne-Franche-Comté » précise le communiqué. Cette région, qui initie le déploiement du fonds, compte à elle seule dix Territoires d’Industrie sur les 148 définis en France.

Découvrez le détail de l’ensemble des 30 premiers projets sélectionnés