Bruno Le Maire, ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance et Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée à l’Industrie, ont dévoilé lundi 5 octobre les 13 nouveaux bénéficiaires des fonds de soutien à la modernisation des filières automobiles et aéronautiques.   

« Les filières automobile et aéronautique, avec respectivement près de 400 000 et 300 000 emplois industriels, sont des piliers de l’industrie française », rappelle un communiqué. Parce qu’ils ont particulièrement été touchés par la crise sanitaire, deux fonds de soutien aux investissements et d’accompagnement ont été ouverts dans le cadre de France RelanceDotées de 300 millions d’euros (200 pour l’automobile, 100 pour l’aéronautique) sur 2020, ces deux enveloppes ont pour but « daccélérer la diversification, la modernisation et la transformation écologique des filières aéronautique et automobile».  

9 millions d’euros alloués aux nouveaux lauréats 

Suite à l’Appel à Manifestation d’Intérêt lancé le 23 juin dernier et aux milliers de projets recensés, 24 entreprises avaient été choisies pour bénéficier des fonds le 14 septembre. A ces premiers lauréats - soutenus à hauteur de 15 millions d’euros (7,5 millions par filière) -, s’ajoutent 13 autres entreprises, dévoilées le 5 octobre.  

Au total, pour cette nouvelle vague de projets sélectionnés (8 dans le secteur aéronautique, 5 dans le secteur automobile), ce sont près de 9 millions d’euros des deux fonds qui seront investis. « Ces investissements viennent aider tous les acteurs de la filière, notamment PME et entreprises de taille intermédiaire, afin de les rendre plus performants et plus résilients pour préparer aujourd’hui les véhicules et les emplois de demain. », déclarent Bruno Le Maire et Agnès Pannier-Runacher dans le communiqué. 

Les entreprises souhaitant investir dans leur outil de production en profitant des fonds libérés par l’Etat peuvent encore soumettre leur dossier auprès de Bpifrance dans le cadre d’appels à projets dédiés. Date limite : 17 novembre.