Financé à hauteur de 8 millions d’euros sur 2020-2021 dans le cadre du plan de relance, le Volontariat Territorial en Entreprise « Vert » répond à une double mission : favoriser le recrutement des jeunes dans les PME et ETI françaises, et accompagner la transition écologique des entreprises.

350, c’est le nombre de chartes VTE signées par les dirigeants de PME et ETI et les jeunes volontaires en 2020. Initié par le ministère de l’Economie et des Finances en 2018, porté par Bpifrance depuis 2019, ce programme gagnant-gagnant a été imaginé pour palier le problème du recrutement des talents en entreprises sur le territoire national. En cette période de crises sanitaire et économique, le VTE adopte cette année la couleur de l’écologie pour accompagner la stratégie de « verdissement » de l’économie menée par l’Etat.

Un VTE vert pour soutenir la TEE et le rebond économique

« Les chefs d’entreprise, impliqués au quotidien dans de multiples tâches de gestion de la trésorerie, de leur carnet de commandes, et de leurs ressources humaines, ont besoin de soutien pour s’engager dans la transition écologique », peut-on lire dans le chapitre du plan de relance détaillant le programme du VTE vert. Un soutien qu’ils pourront trouver chez les jeunes, qui, au-delà d’amener de nouvelles compétences dans les entreprises, pourront acquérir une expérience professionnelle différenciante tout en « participant au rebond économique de la France ». Nulle question ici d’effectuer de petites tâches, le chef d’entreprise est tenu d’entretenir une collaboration étroite avec le jeune recruté, auquel de réelles responsabilités doivent être confiées.

Conditions d’accès inchangées, création d’une nouvelle aide financière

Les conditions imposées dans la mise en place d’un VTE « classique » restent inchangées. Le programme est accessible :
- aux PME et ETI
- aux étudiants à partir de bac + 2
- aux jeunes diplômés jusqu’à 2 ans après sortie d’études

Il peut être réalisé en :
- Alternance (minimum d’un an)
- CDD (minimum d’un an)
- CDI

Dans ce nouveau cadre « vert », une aide financière de 8000 euros sera versée par Bpifrance pour le compte de l’Etat pour les 1000 premiers VTE (500 en 2020, 500 en 2021).