Avec le « pack rebond », le gouvernement entend prendre les mesures nécessaires à la relance de l’industrie au cœur des territoires.

Lancé le 20 juillet par Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, et Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée auprès du ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance, chargée de l’Industrie, le pack rebond s’articule autour de quatre objectifs :

  • attirer de nouveaux investissements et relocaliser la production française,
  • expérimenter des sites pilotes pour la transition industrielle et écologique,
  • préserver les savoir-faire et développer les compétences,
  • accélérer les projets des collectivités et des industriels,

Le dispositif intervient en période de pleine nécessité de relance économique, et s’inscrit ainsi dans le cadre du cap fixé le 14 juillet par Emmanuel Macron en matière de souveraineté nationale, de reconstruction économique et de partenariat avec les territoires.

Deux mesures phares dévoilées

Pour compléter l’annonce du lancement de ce pack rebond, Jacqueline Gourault et Agnès Pannier-Runacher ont dévoilé deux premières mesures phares. La première consiste en la création de 66 nouveaux sites industriels « clés en main » (qui s’ajoutent aux 12 sites déjà dévoilés en janvier dernier), pour lesquels l’état et les collectivités locales s’engagent à réduire les délais nécessaires à l’obtention des autorisations obligatoires : ainsi sur les sites concernés, il ne faudra attendre que 3 mois pour l’obtention d’un permis de construire, et 9 mois pour une autorisation environnementale.

La deuxième mesure se concentre sur l’emploi et le recrutement : les ministres et l’administrateur du CNAM (Conservatoire National des Arts et Métiers) ont lancé un Appel à Manifestation d’Intérêt (AMI) à destination des territoires d’industrie et des villes pour ouvrir, à terme, de nouvelles formations industrielles. Cette mesure s’accompagne du lancement d’une opération « 1000 volontaires territoriaux en entreprise », destinée à attirer les jeunes diplômés dans les PME et ETI des territoires.