Après avoir été frappée de plein fouet par la crise liée au coronavirus, la production industrielle française a presque regagné au mois de mai ce qu’elle avait perdu en avril, révèle une étude de l’Insee, publiée le 10 juillet. [What’s Up French Fab]

Le coq bleu reprend des forces ! D’après une note de l’Insee publiée le 10 juillet, la production industrielle s’est redressée de 19,6 % en mai dernier, après avoir reculé de 20,6 % en avril, affaiblie par la baisse d'activité liée à la crise sanitaire. Signe d’un redécollage économique en cours, toutes les branches industrielles sont concernées par le rebond.

D’après l’étude « Indice de la production industrielle (IPI) – mai 2020 », la production a augmenté de 22 % dans l’industrie manufacturière (après -22,3 % en avril), de 27,4 % dans les biens d’équipement (-22,7 % en avril), de 49,9 % dans les matériels de transport (-47,7 % en avril) et de 25,8 % dans les « autres industries » (avril : -23,1 %). La reprise a été plus modérée pour l’industrie agro-alimentaire, celle-ci n’ayant pas autant souffert de la crise sanitaire que ses consœurs : en mai, elle affichait ainsi une hausse de 1,8 %, après un recul de 7,5 % enregistré un mois plus tôt.

Un regain de production rapide, mais pas suffisant

Si la production industrielle a quasiment regagné ce qu’elle avait perdu en avril, l’institut de statistiques relève qu’elle reste toutefois plus faible (-21,2 %) par rapport au mois de février, notamment dans le secteur de l’automobile. Elle doit également voir plus loin et tâcher de récupérer ses niveaux d'il y a un an, alors nettement supérieurs sur la période donnée. Pour ce faire, elle pourra compter sur toutes les forces vives du savoir-faire industriel tricolore…