Depuis le début de la pandémie de Covid-19, l’industrie de l’emballage, déjà indispensable en temps normal dans la supply chain, est très sollicitée.

Quand toute une industrie s’emballe. Depuis un peu plus d’un mois, l’industrie de l’emballage se démène pour répondre à la demande liée à la crise sanitaire du Covid-19. Les efforts des professionnels de l’emballage sont salutaires à certains secteurs et aux établissements médicaux.

L’hygiène, la santé et l’agroalimentaire en demande

« Lorsqu’une usine qui produit […] des emballages s’arrête, on se dit, l’emballage, ce n’est pas stratégique pour le pays. Sauf que, lorsque vous n’avez plus cette usine d’emballages, vous vous retrouvez dans une situation où vous ne pouvez plus préparer la façon dont l’agroalimentaire, les masques, ou les médicaments sont distribués ». Le 19 mars dernier, le premier ministre Edouard Philippe insistait sur l’importance des usines d’emballages françaises.

Et pour cause, l’industrie a dû « augmenter sa production de 30% », explique Emmanuel Guichard, délégué général d’Elipso, organisation représentante des entreprises de l’emballage plastique. Les usines s’attellent notamment à fournir les secteurs alimentaire, d’hygiène et de détergence. Dans ces filières, la demande en emballages plastiques a grimpé de 69% pour les fabricants alimentaires, de 15% pour les produits d’hygiène et de 30% pour la santé en deux semaines.

Depuis le début de la pandémie, les usines d’emballages en papier et carton sont aussi très sollicitées. Il est donc nécessaire de revoir l’organisation de la production. Sylvie Casenave-Péré, présidente de Posson Packaging, entreprise d’eco-emballage classée en secteur vital par le gouvernement, explique avoir pris de nombreuses mesures pour garantir la sécurité de ses 140 salariés. « Nous avons mis en place le déploiement massif du télétravail, la réimplantation des postes de travail, la modification des règles d’accès aux lieux communs ou encore la mise en œuvre de rupture entre les équipes pour éviter les croisements », explique la dirigeante. La production de l’entreprise s’est accrue de 15% depuis le début du confinement et l’absentéisme est passé de 20% la première semaine de confinement à 5% la semaine du 27 avril.

L’industrie au secours des établissements médicaux

Sterimed, spécialiste des emballages stériles pour l'univers médical, connaît également une explosion de la demande. « Nous connaissons une poussée de 30 à 40% des demandes clients par rapport aux chiffres 2019 », confirme son président Thibaut Hyvernat, à L’Usine Nouvelle.

Déjà essentiel dans la supply chain de la grande consommation, l’industrie de l’emballage est essentielle pour les hôpitaux, qu’elle fournit en sacs en tout genre, notamment des sacs poubelles. « L’adaptabilité de l’appareil productif permet aussi aux entreprises de l’emballage de participer à des actions solidaires, en fabriquant des produits parfois éloignés de leur cœur de métier », indique Elipso.

Toujours pour le personnel soignant, le groupe français Sphère, fabricant de sacs poubelles et films ménagers, produit désormais des surblouses et manchettes en polyéthylène. L’entreprise Paccor, basée en Eure-et-Loir, s’est, elle, reconvertie en fabricant de visières.