Mardi 31 mars, Emmanuel Macron a officialisé la création d’un consortium d’industriels mené par Air Liquide visant à créer 10 000 respirateurs pour les hôpitaux d’ici mi-mai.

Un véritable défi pour La French Fab. Mardi dernier, un consortium d’industriels composé des géants Air Liquide, PSA, Valeo, et Schneider Electric a été officialisé. Objectif : fournir 10 000 respirateurs aux hôpitaux français d’ici le milieu du mois de mai. Ce mardi 31 mars, le Président de la République Emmanuel Macron a annoncé lui-même la création de ce groupe de travail à l’issu de sa visite dans l’usine de masques Kolmi-Hopen.

Face à l’urgence, La French Fab se mobilise

Le consortium composé de PSA, Valeo et Schneider Electric sera piloté par Air liquide. Il comptera une trentaine d’experts en achats et industrialisation afin de définir un plan d’action pour produire les respirateurs. 8 500 modèles Osiris et 1 500 modèles T60, plus complexes, seront ainsi conçus d’ici mi-mai. « Les respirateurs lourds, qui sont particulièrement attendus, feront l’objet des premières livraisons : 250 dans les 8 prochains jours », précise Emmanuel Macron. De quoi commencer à équiper les 14 000 lits de réanimation que le gouvernement prévoit d’installer dans les hôpitaux du territoire. Tous les respirateurs seront vendus à prix coûtant.

Le pré-assemblage du bloc mécanique des respirateurs aura lieu sur le site de PSA, à Poissy. Le groupe mettra 50 salariés de son site de Vélizy à disposition d’Air Liquide pour l’assemblage final des respirateurs. « La dernière phase d’assemblage, le contrôle, et la libération qualité seront effectués sur le site d’Antony, par les équipes d’Air Liquide Medical Systems », ajoute le groupe. Une centaine de fournisseurs assurera l’approvisionnement des 300 composants des respirateurs.

Air Liquide : en première ligne depuis début mars

Air Liquide s’était déjà engagé à accélérer sa production dans son usine au début de la crise sanitaire. Désormais, « plus d’une centaine de respirateurs par semaine seront livrés jusqu’à mi-avril puis plus de 1 000 par semaine » pour répondre à l’appel du gouvernement, annonce Air Liquide dans un communiqué.

Le spécialiste de l’équipement de santé, mais aussi de l’ingénierie et de la technologie est le seul fabricant de respirateurs artificiels en France. Les équipes du groupe industriel travaillent donc en continu pour répondre à la demande tout en respectant les consignes de sécurité mises en place par le gouvernement. Après avoir doublé sa capacité de production habituelle en mars, Air Liquide prévoit de la tripler en avril et de la multiplier par quatre en mai.