Découvrir la richesse du tissu entrepreneurial des territoires. C’est l’objectif du VTE, l’outil lancé à destination des étudiants et des jeunes diplômés. Á l’occasion de sa mise en place, découvrez le témoignage de Pierre Casoli, Président d’Emball’isso !  

« Être jeune, c’est l’âge des questions, l’âge où il faut vivre de nouvelles expériences ! » Et sur ce point, Pierre Casoli en sait quelque chose. Ingénieur chimiste de formation, cet entrepreneur originaire de la région Rhône-Alpes a monté son entreprise alors qu’il était encore étudiant en 1990. Depuis, Emball’iso est présent sur 4 continents avec 8 sites de production et 80 points de collecte ! 

Que diriez-vous à un jeune pour le convaincre de rejoindre l’industrie ? 

Que dans l’industrie, il y a de tout ! Elle offre un panel de métiers extrêmement variés et apporte une vision globale sur le monde. Les jeunes doivent comprendre que l’image véhiculée sur le secteur industriel comme étant vieillissant est faux.  

On parle dans ces PME, de robotisation, d’outils informatiques à la pointe, d’innovation technologique, de nouveaux outils de R&D… travailler dans l’industrie, et particulièrement dans une PME, c’est une expérience enrichissante sur le plan humain qui ouvre aussi des portes sur le monde de demain ! 

Quel est l’intérêt du VTE selon vous ?  

Le Volontariat Territorial en Entreprise ouvre la possibilité pour un étudiant ou un jeune diplômé d’être tout de suite en contact avec la direction d’une entreprise. Ces jeunes ont envie de responsabilités ! Ces offres vont leur apporter, durant une année, des expériences plus qu’enrichissantes.  

Mais cela implique également de vouloir travailler dans ces entreprises à taille humaine. Souvent, les missions proposées dans les grandes structures sont bien trop restreintesUne PME, c’est un terrain bien plus fertile pour le développement des compétences humaines ! 

Notre objectif n’est pas de trouver quelqu’un qui va s’enfermer dans son domaine. Rentrer dans une PME en croissance, c’est pouvoir toucher à tout ! 

Pourquoi avez-vous pris part à l’initiative ?  

J’ai entendu parler du VTE lors du passage du French Fab Tour à Lyon en mars dernier sur Global Industrie. Ayant des besoins en termes de recrutement, nous avons rapidement pris part à cette initiative. Ce qui est important pour nous entrepreneurs, c’est de driver des jeunes dans des PME afin de leur faire comprendre qu’il en ressort de nombreuses opportunités. Contrairement à un grand groupe, une PME permet d’évoluer beaucoup plus rapidement !